Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le Maroc et Israël accélèrent le processus de rapprochement


Rédigé par Hajar Lebabi le Mardi 9 Février 2021

Les liaisons se renforcent entre le Maroc et Israël, notamment grâce à la venue de David Govrin, représentant d’Israël au Maroc, et l’arrivée à Tel Aviv de Abderrahim Bayoud, chef par intérim du Bureau de liaison du Maroc.



Depuis la reprise des relations entre le Maroc et Israël, les deux pays semblent accélérer le processus de rapprochement. Israël a déjà nommé un Chargé d’affaires temporaire au Maroc, à savoir David Govrin, qui selon la page Facebook “Israël parle arabe” du gouvernement hébreu, a rencontré aujourd’hui pour la première fois le ministre marocains des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

Quelques jours avant cette rencontre, le diplomate israélien avait déclaré, sur la chaîne TV israélienne «I24News», qu’il était très content et honoré de pouvoir servir à ce poste, qui fait office de Bureau de liaison entre les deux pays, et ce, après plus de deux décennies de vacance. Le chargé d’affaires israélien a rappelé que le Maroc s’attendait à 200.000 touristes après l’ouverture des liaisons directes, contre 50.000 actuellement.

Les liaisons se renforcent

David Govrin a également déclaré avoir rencontré, à Rabat et à Casablanca, les représentants de la communauté juive marocaine, qui sont également très enthousiastes. «Ils étaient très contents de nous recevoir. Nous avons discuté des sujets liés à la vie de la communauté juive au Maroc. Les représentants nous ont confié certaines doléances étant donné que plusieurs membres de la communauté sont touchés par la pandémie du Coronavirus», a confié le diplomate qui a aussi évoqué le rôle important joué par les Juifs marocains dans la reprise des relations maroco-israeliennes.

Interrogé sur la réaction des différentes composantes de la société marocaine sur cette reprise, David Govrin a évoqué l’opposition de certaines parties, comme les membres du PJD. «La reprise des relations n’a pas été bien accueillie par une partie de la société marocaine, notamment dans les rangs des islamistes. Mais, je pense qu’avec le temps, toutes les composantes de la société marocaine vont réaliser que cet accord diplomatique est à la fois au profit du Maroc et d’Israël», espère le diplomate israélien. De même, le représentant israélien a affirmé que les liaisons aériennes entre les deux pays seront lancées dans deux mois, soit en avril 2021.

Dans ce sillage, la page Facebook “Israël parle arabe”, a affirmé l’arrivée du chef désigné par «intérim» du Bureau de liaison du Maroc à Tel Aviv, Abderrahim Bayoud, qui prendra ses nouvelles fonctions cette semaine. Aussitôt arrivé en Israel, le diplomate marocain a été contacté par le ministre israélien des Affaires étrangères, qui lui a souhaité «plein de succès» dans sa mission, avant d’ajouter : «Aujourd'hui, nous écrivons l’histoire».

Agé de 58 ans, Abderrahim Bayoud est, depuis trois ans, chef de division du département de l’Amérique latine et des Caraïbes au ministère des Affaires étrangères.