L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Régions

Casablanca : Vers une meilleure gestion des déchets urbains ?


Rédigé par Houda BELABD le Mardi 20 Septembre 2022

Le quartier de Derb Ghallef, à Casablanca, a été métamorphosé en dépotoir à ciel ouvert. Odeurs pestilentielles, rats, montagnes de gravats... les riverains et les commerçants tirent à boulets rouges…



Casablanca : Vers une meilleure gestion des déchets urbains ?
Jeudi dernier, Nabila Rmili, maire de Casablanca, était l’invitée d’honneur de l’Association pour le progrès des dirigeants (APD). L’objectif de cette réunion était d’informer les membres de l’APD sur les défis, la stratégie de gestion et la vision de la métropole.

La réunion a été fertile en révélations sur les préoccupations des habitants de Casablanca. «Grâce aux terrains déjà acquis, le nouveau centre de traitement des déchets de Casablanca sera prêt dans trois ans », livre d’emblée l’adjoint de la maire Moulay Ahmed Afilal, contacté par nos soins avant de poursuivre avec davantage de précision : « Avec un investissement total de 1,5 milliard de dirhams et une superficie de 260 hectares, il logera notamment une usine de recyclage des détritus de la ville ». Pour rappel, les membres du Conseil de la ville de Casablanca ont adopté, début mai, le dossier de création d’un nouveau centre de stockage technique.

Rétrospection

En effet, Mme Nabila Rmili a récemment inauguré la décharge publique contrôlée, située dans la commune d’Al Majjatia Oulad Taleb. La création de cette décharge est le fruit des efforts et concertations de la municipalité de Casablanca, en étroite collaboration avec la société de développement local, Casa-Environnement.

À cette occasion, il a été annoncé que l’ancienne décharge de Mediouna serait convertie en espaces tout de vert vêtus, conformément aux normes techniques et environnementales internationalement reconnues. De même, d’autres actions sont prévues, telles que l’installation de bennes de tri sélectif sur toutes les artères de la ville.

« A ce propos, nous lançons une opération tous azimuts dans divers complexes résidentiels et dans divers quartiers de Casablanca, et nous agirons en fonction des premiers résultats obtenus », conclut Moulay Ahmed Afilal Idrissi. Somme toute, selon nos informations, la lutte contre les déchets n’absorbe pas moins d’un tiers du budget du Conseil municipal, soit 1 milliard de dirhams par an, pour le ramassage et l’enfouissement uniquement.

Aussi, la nouvelle structure fait partie d’un plan national de requalification des détritus au Maroc, centralisé par le ministère de l’Intérieur. Pour sa part, la Mairie de Casablanca souhaite mettre en place une nouvelle culture de la gestion des déchets dans notre pays.

 


Des ressources pécuniaires limitées
 
Il convient de rappeler qu’à l’issue de la deuxième réunion du mois de mai, le Conseil municipal a envisagé la destruction des dépotoirs bordant les plages de Lalla Meryem, Aïn Diab, Aïn Diab-extension et Nahla-Sidi Bernoussi. Toutefois, le marché ne porte que sur 20% de la surface de ces plages, les 80% restants étant librement accessibles au public. Des projets et des accords portant sur différents domaines ont également été approuvés lors de cette deuxième session du mois de mai. A l’issue de cette séance, la maire de la ville a reconnu que le Conseil municipal traverse une situation difficile en termes de ressources. Ses rentrées financières ne sont pas suffisantes pour couvrir les besoins de tous les projets qui ont déjà été lancés.
 



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Novembre 2022 - 16:59 Casablanca / Congrès : Et de 3 pour la FNCV !







🔴 Top News