Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Zoom sur la cyber-stratégie des FAR


Rédigé par Mariem Benkirane (Journaliste stagiaire) le Jeudi 25 Novembre 2021

La cyber sécurité s’érige comme priorité pour les Forces Armées Royales (FAR) face à la multiplicité des menaces et risques cybernétiques. La 405 ème édition de la revue des FAR détaille la stratégie du Royaume en la matière.



«L’inspection des Transmissions est l’organe chargé de réguler l’emploi des systèmes d’information et de la communication au sein des FAR», indique Général de brigade Inspecteur des transmissions, Ahmed Laghlid dans la Revue officielle de l'armée marocaine, ajoutant que cette inspection met à la disposition des organes et formations des FAR des équipements et des solutions de sécurité adaptés à leurs besoins, et leur apporte le soutien et l’expertise nécessaires pour la prévention et la résolution de ces incidents. 

Pour le général « cette cyber-stratégie, dont la gouvernance est assurée par un comité interarmées spécialisé, est basée sur trois piliers fondamentaux. D’abord, une organisation bien réfléchie axée sur les centres opérationnels de la sécurité des SIC, des trois composantes (terre, air et marine) et les responsables de la protection des SIC des organes et formations des FAR ».  La formation et l’entraînement des spécialistes en la matière sont aussi question de ressources humaines qualifiées et de technologie, selon le même interlocuteur. À ce titre, les cyber spécialistes des FAR suivent des formations diplômantes telles que le Master spécialisé en cyber sécurité de l’Institution national des postes et télécommunications (INPT/Rabat) ainsi que des formations certifiantes avancées. 
 
A l’effet de consolider les acquis et améliorer davantage la protection et la sécurité des SIC déployés au niveau des FAR, le Général de Brigaden, Ahmed Laghlid, a affirmé que les efforts de l’inspection des transmissions resteront maintenus et focalisés principalement sur la qualification des ressources humaines et le renforcement des capacités techniques des structures de cyber-sécurité à travers l’acquisition de moyens performants et le développement de solutions innovantes. 

À ce titre, la coopération internationale joue un rôle important dans ce domaine à travers l’organisation de formations avancées au profit des spécialistes cyber-sécurité des FAR et la conduite d’exercices combinés de cyber-drill sans pour autant omettre la coopération fructueuse avec la DGSI et les grandes écoles d’ingénieurs du Royaume. 

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc