Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une nouvelle version digitalisée du programme «Tanouir»


Rédigé par S.J le Mercredi 3 Juin 2020

L’association «Kane Ya Makane» a conçu une version digitalisée de son programme «Tanouir», au profit des élèves des écoles publiques rurales, en vue de favoriser «leur épanouissement, leur éveil et leur créativité», indique, mercredi, l'organisation.



Une nouvelle version digitalisée du programme «Tanouir»
Depuis près de 10 ans «Tanouir» est déployé dans les écoles publiques en milieu rural pour favoriser un développement personnel et éducatif harmonieux des élèves. Ce ne sont pas moins de 21.000 enfants qui ont été touchés par le programme.

Mais dans ce contexte marqué par le confinement obligatoire, la refonte s’impose. Ainsi, dans la nouvelle version conçu par l’association, le programme porte sur 4 à 6 activités ludiques quotidiennes publiées sur la page Facebook «Tanouir en ligne», destinées aux enfants de 6 à 12 ans, explique la même source dans un communiqué.

Ces activités sont diffusées essentiellement sous forme de capsules audio-visuelles et leurs contenus se rapportent aussi bien aux programmes artistiques (conte, arts plastiques, recyclart, bandes dessinées, cinéclub, jeux) qu’à celui du français, en cohérence avec les objectifs du projet initial en termes d'épanouissement et d'apprentissage de la langue.
3
Après l’annonce du confinement, «nous avons mobilisé toute notre énergie pour arriver, en un temps record et malgré de nombreuses contraintes, à adapter nos programmes et à les mettre en ligne" et "remplacer au plus vite les ateliers hebdomadaires que les enfants suivaient dans les écoles par des activités similaires», souligne la présidente de «Kane Ya Makane», Mounia Benchekroun, cité dans le communiqué.

Depuis son lancement officiel à la mi-avril dernière, «Tanouir en ligne» a déjà touché une partie de sa cible initiale, à savoir les 4 000 élèves qui bénéficiaient de ce projet avant le démarrage du confinement.

En plus de la cible initiale du projet, le nouveau programme a vocation «à profiter à des dizaines, voire des centaines de milliers d’enfants supplémentaires, grâce aux conditions de libre accès volontairement mises en place par Kane Ya Makane, incarnant ainsi une de ses valeurs les plus importantes, celle du partage».
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:09 PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM

Vendredi 25 Septembre 2020 - 19:02 Les R’batis s’indignent des grèves des "mo9ata3a"