Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Une facture de prise en charge «exorbitante» d’une clinique privée fait polémique


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 6 Novembre 2020

Suite à une lourde facture de prise en charge, adressée par une clinique privée à la famille d’un malade décédé du Covid-19, le conseil régional des pharmaciens du sud a adressé une plainte au ministre de la Santé pour demander l’ouverture d’une enquête.



Une clinique privée à Casablanca a surpris la famille d’un malade décédé du coronavirus, avec une facture exorbitante, et ce, pour une prise en charge de sept jours en réanimation. Il s’agit de Haddaji Said, pharmacien et membre du Conseil régional des pharmaciens du Sud.

L’affaire est aussitôt parvenue au Ministère de tutelle après que le Conseil régional ait saisi le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb pour demander l’ouverture d’une enquête.

Dans une lettre adressée à Khalid Aït Taleb, la présidente du Conseil, Saadia Moutawakil s’est plainte du traitement du défunt et de sa famille par la Clinque "Achifaa" à Casablanca, celle-ci a facturé un montant "invraisemblable" de 140 000 dirhams pour un séjour de 7 jours tout en imposant une avance de 40 000 dirhams avant sa prise en charge.

Selon la lettre, la clinique est allée plus loin en conditionnant la remise de la dépouille du défunt par le paiement de la somme résiduelle (100 000 dirhams). Le plus sidérant, c’est que le directeur de l’établissement privé à réduit la facture à 76 281 dirhams après que l’affaire ait circulée dans des médias électroniques, selon la présidente du Conseil qui s’appuie sur le témoignage de la famille du défunt.

Ceci soulève moult interrogations sur les méthodes de facturation de la prise en charge des malades au Covid-19 par les cliniques, qui, sont censées contribuer à l’effort national de lutte contre la pandémie au lieu d’accabler les poches des patients, s’exclame Mme Moutawakil.

Ainsi, la présidente du Conseil des pharmaciens su Sud a réclamé l’ouverture d’une enquête pour savoir les détails et les modalités de cette facture. Elle a également rappelé l’urgence d’intégrer les pharmaciens dans l’Assurance maladie obligatoire.
 

Une facture de prise en charge «exorbitante» d’une clinique privée fait polémique