Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Salé : Voici les trois lauréats du concours de sculpture métallique


Rédigé par Myriam KETFI le Mardi 13 Avril 2021



Salé : Voici les trois lauréats du concours de sculpture métallique

Trois lauréats ont été récompensés à l’occasion du concours de conception artistique d'une sculpture métallique monumentale inspirée des tourelles de cierge. Les noms ont été annoncés samedi à Salé, lit-on dans un communiqué de la Fondation de Salé pour la Culture et les Arts.
 

La Fondation de Salé pour la Culture et les Arts avait lancé son concours de conception artistique d'une sculpture métallique monumentale inspirée des tourelles de cierge, du 14 novembre 2020 au 30 janvier 2021. L’appel à candidatures était destiné aux artistes, designers mais aussi aux étudiants provenant des écoles d'architecture et des beaux-arts. 

Ainsi, Meriem Karim a obtenu le premier Prix, Youssra Benali le second alors que le troisième Prix a été gagné par Younes Lamghari, a informé la Fondation de Salé pour la Culture et les Arts dans un communiqué. Lors de cette cérémonie, les gagnants ont reçu des récompenses financières émanant de la Fondation, un geste pour reconnaître leurs efforts et pour les encourager à persévérer.
 

L’évaluation des projets soutenus par les candidats provenant des villes Agadir, Casablanca, Fès, Kénitra, Rabat et Tétouan, a été chapeautée par un jury constitué de spécialistes dans les domaines du patrimoine, du design, de l'ingénierie et de l'industrie minière, souligne la Fondation. Le jury a pu compter sur la présence de Mohamed Lotfi Lamrini, expert en politiques culturelles, mais aussi Imane Bennani, ingénieure et directrice de l'École d'architecture de l'Université internationale de Rabat.
 

La Fondation de Salé pour la Culture et les Arts s’est vue saluer par le jury, pour l’organisation de ce concours qui participe à faire éclore le potentiel d’innovation dont disposent de jeunes créateurs dans le domaine du design. De nombreuses techniques ont été imposées par les règles du concours telles que la taille de la sculpture, mouvements de rotations mécaniques et flux de lumière, mais reste un pari réussi pour les nombreux participants.
 

Dans le contexte pandémique que l’on connaît, ce concours avait pour objectif de participer à la revitalisation de la vie culturelle de Salé, à travers l’incitation de la créativité autour des symboles identitaires insufflés par le patrimoine de la ville et ainsi l’équiper d’une œuvre artistique à la hauteur de la renommée de son festival de procession des cierges.
 

Rachid Al Andaloussi, architecte et acteur culturel, Fayçal Cherradi, ingénieur et expert en patrimoine, et Yassir Al Hassouni, ingénieur et directeur d'une entreprise de métallurgie, ont également pris part à l’événement.
 

 


L’art marocain s’invite en Espagne 
 

Le Musée espagnol d’art moderne et contemporain, connu sous le nom « Reina Sofía », situé à Madrid, inaugure son programme 2021 avec une grande exposition consacrée à l’art moderne marocain. Baptisée « La trilogie marocaine 1950-2020 », cette exposition est organisée en partenariat avec la Fondation nationale des musées et le ministère de la Culture et des Sports du gouvernement espagnol, en collaboration avec Mathaf (Musée arabe d’art moderne du Qatar). « Elle s’inscrit dans le domaine de la recherche décoloniale, l’un des axes centraux de la programmation du musée. Il s’agit d’une première tentative d’élargir le champ de ces analyses en tournant le regard sur la rive Sud de la Méditerranée, berceau de la civilisation occidentale, et plus précisément sur le Maroc», peut-on lire sur le site du musée.