L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Raid israélien sur un bâtiment du Hezbollah dans l'est du Liban


Rédigé par L'Opinion avec AFP Dimanche 14 Avril 2024

Une frappe israélienne a visé dimanche matin un bâtiment relevant du Hezbollah dans l'est du Liban, quelques heures après une attaque inédite menée dans la nuit par l'Iran contre Israël, ont indiqué une source du parti pro-iranien et l'armée israélienne.



Raid israélien sur un bâtiment du Hezbollah dans l'est du Liban
"Un raid israélien a visé (...) un bâtiment de deux étages relevant du Hezbollah", dans la plaine de la Békaa, un bastion de la puissante formation libanaise proche de la frontière avec la Syrie, a précisé la source à l'AFP.

L'Agence nationale d'information (Ani, officielle) a indiqué que "le raid ennemi" avait "détruit un bâtiment dans le village de Nabi Chit" non loin de la ville de Baalbeck.

Un photographe de l'AFP sur place a pu voir que le bâtiment n'était plus qu'un amas de béton.

Un porte-parole de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a déclaré que les chasseurs israéliens avaient visé "un site important" de production d'armement du Hezbollah, "en profondeur" au Liban, en riposte aux attaques nocturnes de la formation chiite.

L'Iran a lancé dans la nuit plus de 300 drones et missiles contre Israël, en réponse à une frappe contre son consulat à Damas, une attaque directe iranienne inédite qui a été "déjouée" selon l'armée israélienne.

Pendant que cette attaque se déroulait, le Hezbollah a annoncé avoir lancé deux salves de roquettes Katioucha sur des positions militaires israéliennes situées dans le Golan syrien occupé par Israël.

Ces attaques s'inscrivent dans la continuité des opérations anti-israéliennes revendiquées par la formation islamiste libanaise depuis six mois contre Israël.

L'aviation israélienne a de son côté mené plusieurs raids dans la nuit et à l'aube contre des localités du sud du Liban frontalier d'Israël, selon l'Ani qui n'a pas fait état de victimes.

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas palestinien le 7 octobre, des échanges de tirs opposent quotidiennement l'armée israélienne au Hezbollah, qui affirme soutenir son allié, le mouvement islamiste palestinien.

Au moins 363 personnes ont depuis été tuées au Liban, essentiellement des combattants du Hezbollah mais aussi au moins 70 civils, dans les violences transfrontalières, selon un décompte de l'AFP.

Dans le nord d'Israël, dix soldats et huit civils ont été tués d'après l'armée.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News