L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Projection sur la révolution des soins cutanés au laser


Rédigé par Houda BELABD le Samedi 11 Novembre 2023

Le saviez-vous ? Il est révolu le temps où les soins cutanés au laser étaient synonymes de patience et d’endurance. Aujourd’hui, grâce aux prouesses technologiques en la matière, il est possible de bénéficier de soins assistés par un système de refroidissement qui amoindrit à minima le niveau de la douleur. Qui l'eût cru ?



Photo: droits réservés.
Photo: droits réservés.
Lorsque les crèmes anti-âge et les émulsions cicatrisantes ne sont plus efficientes, le laser peut faire dissiper, comme par un tour de passe-passe, les disgracieuses cicatrices d'acné, les premiers signes de vieillissement et même la tant abhorrée hyperpigmentation. De plus, les technologies actuelles permettent d’amoindrir la douleur de la peau lors des soins assistés par laser, et ce, grâce à un système de refroidissement qui brise le mythe de la souffrance essentielle à la beauté.

Au Maroc, sur les grandes artères de Casablanca, Rabat, Fès et Marrakech, cette technique fait des émules et gagne déjà la confiance d’une clientèle à la fois féminine et masculine.

Pour ce qui est du prix, nombreux et nombreuses sont ceux et celles qui sont prêts à casser leurs tirelires pour investir dans une opération qui peut durer plusieurs séances et coûter quelques dizaines de milliers de dirhams. 

Seulement voilà, selon le chirurgien Ahmed Marzouk exerçant à Casablanca, que ces soins soient assistés par un appareil refroidisseur ou pas ne devrait pas être la seule inquiétude de ces messieurs et de ces dames. Selon ses mots : «même si le refroidissement permet d’amoindrir le niveau de douleur, il ne protège pas pour autant des aléas de l’après-laser. La seule appréhension devrait être si la personne peut s’engager à respecter scrupuleusement les conseils de son chirurgien en matière de soins et d’hygiène de vie quelques semaines voire quelques mois après ses séances de soins ».

Gare aux aléas

En effet, on ne badine pas avec le laser. Ce mot, d’ailleurs, n’est que l'abréviation de Light Amplification of Stimulated Emission of Radiation, ce qui signifie en français l’Amplification de l'émission de rayonnement stimulée par la lumière. En d’autres termes, il s’agit de rayons lumineux qui sont produits de manière artificielle, conçus afin de pénétrer dans les tissus humains dans l’optique de corriger un certain nombre de fracas d’ordre dermatologique. Ce qui signifie que la peau soignée en devient temporairement fragilisée et hypersensible aux rayons du soleil.

Selon notre expert, s'il est nécessaire de protéger sa peau avec un écran solaire pendant environ six mois, c'est parce que les traitements adoucissants qui agissent sur l'épiderme, cette couche superficielle, ne nécessitent pas de protection drastique. En revanche, les traitements plus intenses, qui pénètrent les couches plus profondes de la peau, nécessitent une protection à long terme, voire intemporelle. En résumé, la thérapie au laser doit toujours être confiée à un praticien compétent et expérimenté.

Houda BELABD