Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Portrait : Yassine Bounou entre dans l’Histoire andalouse


Rédigé par A. KITABRI le Mercredi 19 Août 2020

Allal, Hazzaz, Zaki, Brazi... des gardiens de but marocains qui ont gravé leurs noms dans le registre du football mondial



Portrait : Yassine Bounou entre dans l’Histoire andalouse
Lopetegui : «Il a été notre joueur le plus important !»
«Bounou a réalisé une excellente performance...Franchement nous n’aurions pas pu aller en finale sans Bounou. Il a été notre joueur le plus important en seconde mi-temps», tel est le témoignage de Lopetegui, son coach après la rencontre. 

Bounou : «C’est une grande joie» 
«Quand vos coéquipiers courent comme ils ont couru, quand ils se donnent à fond, vous n’avez pas le droit de ne pas être présent. L’équipe a produit un excellent match… pour moi c’est une grande joie... dans les moments difficiles, vous avez besoin du cœur, nous l’avons eu… nous allons affronter la finale avec ce cœur», a déclaré le keeper andalou.

Des commentaires élogieux !
Les commentaires n’ont pas tari d’éloge: Impressionnant, monstrueux, héroïque, décisif, infranchissable, réactif, performant… Tels sont les qualificatifs souvent revenus pour mettre en valeur l’excellente prestation de Yassine Bounou alias Bono en Espagne. Il a été sublime et impeccable. Sa prestation restera légendaire.

Le Maroc et les gardiens : Une belle histoire !
Le Maroc et les gardiens de but est une belle histoire d’amour. Bounou en est le dernier Roméo. Allal, Hazzaz, Zaki, Brazi... l’avaient déjà précédé.

Séville finaliste grâce à Bounou !
Si Séville est finaliste pour la 6ème fois, Yassine y était pour beaucoup. Il a multiplié les sorties et les parades. Il a écœuré les Mancuniens par ses arrêts de haut niveau. Le milieu de terrain de Manchester United, Bruno Fernandes a déclaré après la défaite que Yassine Bounou était la principale cause de leur mauvais résultat. Il a ajouté : « Bounou a très bien joué pour éviter un mauvais résultat à son équipe ».

L’avenir de Bounou ne serait pas Andalou !
Bounou n’était pas le premier choix du FC. Séville. Il n’avait participé qu’aux ultimes matchs de la Liga après la blessure du gardien titulaire, le Tchèque Vaclik, puis à ce final «nouvelle formule de Ligue Europa»... Mais il a excellé depuis sa titularisation au poste. Il était sur le départ. Prêté par Gérone, Séville était peu convaincu et n’allait pas activer l’option d’achat. Le club était même en contact avancé avec d’autres gardiens. Yassine n’allait pas chômer car il était déjà dans le viseur du PSV Eindhoven qui aurait déjà entamé des négociations avec Gérone pour s’attacher les services de « Bono » comme l’appellent les Espagnols. Gérone réclame 4 millions d’euros. Les Hollandais ont présenté 3,3 millions d’euros. Mais la situation va sûrement changer. On voit mal le FC Séville ne pas activer l’option d’achat et laisser filer une telle opportunité après l’excellente et décisive prestation de Bounou. Seulement, les dirigeants de Séville ont les mains liées. La situation est très compliquée pour le FC. Séville qui risque de perdre le portier marocain. Le club andalou aurait déjà fait ses choix : Il aurait déjà recruté le gardien espagnol du PSG, Sergio Gonzlez, et aurait déjà des négociations très avancées avec le gardien de Reims élu meilleur gardien de la Ligue 1, le Serbe Rajkovic. De même la décision de maintenir le Tchèque Tomas Vaclik comme numéro 1 avait été déjà prise. Les quelques jours à venir préciseront la destination de Bounou qui ne manquera pas de prétendants.

A. KITABRI