Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Niger-Politique : Mohamed Bazoum a été investi nouveau président de la République


Rédigé par Mamady SIDIBE le Vendredi 2 Avril 2021

Mohamed Bazoum, le nouveau président élu du Niger, a prêté serment vendredi devant la Cour Constitutionnelle lors d'une cérémonie solennelle tenue à Niamey en présence de chefs d’Etat de la sous-région.



Niger-Politique : Mohamed Bazoum a été investi nouveau président de la République
Prononçant son discours d’investiture, M. Bazoum a rappelé les rapports politiques historiques qui les lient au président sortant Issoufou Mahamadou, déclinant par la suite les grandes lignes de sa gouvernance.

Il a, par ailleurs, dénoncé des « crimes de guerre » commis dans son pays par des « groupes terroristes ». Le Niger est « confronté à l'existence de groupes terroristes dont la barbarie vient de dépasser toutes les bornes » et qui « se livrent à des massacres de civils innocents à grande échelle commettant à l'occasion de vrais crimes de guerre », a-t-il dit.

Il a estimé que les chefs de ces groupes terroristes « relèvent d'autres pays, jamais aucun chef terroriste n'a fait cas de griefs contre notre Etat, encore moins formulé la moindre revendication en sa direction ».

En prenant acte du serment, le président de la Cour constitutionnelle Bouba Mahaman a remercié le président sortant Issoufou Mahamadou pour avoir respecté la Constitution en se retirant après deux mandats et en organisant des élections libres et transparentes.

Il a ensuite dit au nouveau président qu’il est désormais celui de tous les Nigériens et qu’à ce titre il doit toujours avoir à l’esprit les termes de son serment, avant de regretter que les dernières élections aient mis à jour « certaines attitudes de nos acteurs politiques qui sont incompatibles avec les exigences d’un Etat de droit ».

Pour les élections de 2020-2021, a informé le président de la Cour constitutionnelle, cette institution a déployé, pour la première fois, des observateurs sur l’ensemble du territoire pour suivre le déroulement de ces élections afin d’attester de leur bonne tenue.

La Cour constitutionnelle nigérienne avait validé, par un arrêt, l'élection de Mohamed Bazoum, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya, au pouvoir), comme nouveau président du Niger avec 55,75 % des suffrages face au candidat de l'opposition Mahamane Ousmane (44,25 %) au second tour du scrutin.

A 61 ans, Mohamed Bazoum devient le dixième chef de l'Etat du Niger et le premier issu d’une transition par les urnes depuis 1960.

Avec Map
 
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Mai 2021 - 13:07 Israël : Péril en la demeure