Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Netflix : Steven Spielberg signe un contrat réaliser une série de films


Rédigé par La Rédaction avec MAP le Mercredi 23 Juin 2021

Le célèbre réalisateur américain Steven Spielberg a signé un contrat pluriannuel avec le géant du streaming Netflix, qui cherche à se démarquer de ses concurrents Disney et Amazon.



Netflix : Steven Spielberg signe un contrat réaliser une série de films

Selon les termes de l'accord, annoncé par Netflix et la société Amblin Partners de M. Spielberg, le studio réalisera plusieurs nouveaux films pour Netflix pendant la durée de l'accord.  "Steven est un visionnaire et un leader créatif et, comme tant d'autres dans le monde, mon enfance a été façonnée par ses personnages mémorables et ses histoires qui ont été durables, inspirantes et stimulantes", a déclaré Ted Sarandos, co-PDG de Netflix. 
 

"Nous sommes impatients de travailler avec l'équipe d'Amblin et nous sommes honorés et ravis de faire partie de ce chapitre de l'histoire cinématographique de Steven", a-t-il ajouté. 
 

L'accord représente une victoire majeure pour Netflix, qui a besoin de talents de premier plan pour faire face à la concurrence croissante de ses rivaux du streaming, tels que Disney  , et pour développer sa base de plus de 200 millions d'abonnés dans le monde.
 

Cette annonce constitue une surprise eu égard aux positions critiques envers le streaming exprimées par le réalisateur aux multiples oscars par le passé. En 2018, notamment, le réalisateur des "Dents de la mer” et de “Il faut sauver le soldat Ryan” a déclaré à ITV News qu'"une fois que vous vous engagez dans un format de télévision, vous êtes un téléfilm.”
 

Cependant, M. Spielberg, 74 ans, a depuis été plus clair sur son soutien au cinéma sur le grand ou le petit écran.
 

"Je veux que les gens trouvent leur divertissement sous n'importe quelle forme ou mode qui leur convient", a assuré M. Spielberg au New York Times en 2019. "Grand écran, petit écran - ce qui compte vraiment pour moi, c'est une grande histoire et tout le monde devrait avoir accès aux grandes histoires”.