Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mohcine Jazouli réaffirme l’attachement du Maroc à la cause palestinienne


Rédigé par Anass Machloukh le Mardi 15 Décembre 2020

Préférant parler de réactivation des relations avec l’Etat hébreu, le ministre délégué auprès du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, a renouvelé le soutien du Maroc à la solution des deux Etats pour le conflit du Porche Orient.



Mohcine Jazouli réaffirme l’attachement du Maroc à la cause palestinienne

L’annonce de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Etat hébreu, rompues en 2002 après la seconde Intifdada, n’a laissé personne indifférent. Alors que les uns saluent un pas vers la paix, d’autres craignent un abandon de la cause palestinienne. Mohcine Jazouli a de nouveau clarifié les choses en faisant savoir que le Royaume du Maroc soutient toujours la solution de deux Etats, lors de son intervention sur une chaîne israélienne.

Reprise des relations, pas une normalisation

Pour qualifier le rapprochement entre le Maroc et l’Etat hébreu, Mohcine Jazouli a refusé de parler de normalisation, mais de réactivation des relations diplomatiques qui existaient déjà auparavant. ‘’Normalisation’’, un terme souvent déplacé employé par quelques commentateurs politiques pour disqualifier toute coopération avec Tel Aviv. Outre cela, M. Jazouli a souligné l’ancrage du judaïsme dans la culture marocaine, « le judaïsme était ancré dans la culture marocaine », a-t-il précisé, ajoutant que l’Histoire juive sera prochainement enseignée dans les manuels scolaires marocains.

S’agissant des modalités du rétablissement des relations entre les deux pays, M. Jazouli a expliqué que cela se fera comme précisé dans le communiqué du Cabinet Royal, c’est-à-dire par la réouverture des bureaux de liaison qui furent déjà mis en place en 1994, et l’établissement d’une liaison aérienne directe, "les vols directs pour permettre aux pèlerins de venir au Maroc", a-t-il indiqué.

Deux Etats côte à côte

Le Royaume continuera d’œuvrer pour la paix au Proche Orient, c’est le message du ministre délégué, qui a réaffirmé l’attachement du Maroc à la cause palestinienne et à la solution des deux Etats, " la logique de SM le Roi Mohammed VI est toujours la même : deux peuples, deux Etats vivant côte à côte en paix et en sécurité", a-t-il dit, rappelant "quand on parle de la solution à deux Etats, c'est un Etat d'Israël et un Etat de Palestine".

Par ailleurs, la cause palestinienne gardera une place importante dans le cœur du peuple marocain, la reprise des relations avec l’Etat hébreu ne peut en aucun cas couper le lien entre les Marocains et les Palestiniens. C’est ce qu’a confirmé une nouvelle fois Mohcine Jazouli en disant : « La question palestinienne est dans le cœur de tous les Marocains, du gouvernement également et de SM le Roi qui est le président du Comité Al-Quds », a-t-il précisé.


Repères

SM le Roi rassure le président Mahmoud Abass
 
Lors d’un entretien téléphonique, SM le Roi Mohammed VI a fait part au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abass que la position de Sa Majesté le Roi soutenant la cause palestinienne demeure inchangée, et le Maroc soutient la solution à deux États et que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne sont la seule voie pour parvenir à une solution définitive, durable et globale à ce conflit. En outre, SM le Roi a rappelé qu’il n’a eu de cesse d'insister sur la nécessité de préserver le statut spécial de la ville d’Al Qods Acharif.

Nouveaux domaines de coopération bilatérale
 
Interrogé sur les perspectives d’une nouvelle coopération entre le Maroc et l’Etat hébreu, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères a précisé que le champ de coopération bilatérale inclura plusieurs domaines, à savoir l’économie et notamment l’agriculture dont les systèmes sont très similaires, le tourisme et la recherche scientifique. « La coopération a de beaux jours devant elle », a-t-il conclu.

  


Dans la même rubrique :
< >