Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Modèle de Développement : Vers un pacte national


Rédigé par Anass Machloukh le Mercredi 9 Juin 2021

Après la publication du rapport de Chakib Benmoussa, les partis politiques cherchent à construire ensemble un Pacte
national pour le développement. Une sorte d’horizon commun aux programmes politiques. Détails



 
 « Le rapport de la Commission spéciale pour le nouveau modèle de développement n’est qu’une feuille de route. Il appartient aux partis politiques de le concré­tiser par un pacte national, qui soit élaboré en collaboration avec l’ensemble des syndicats et des acteurs économiques », c’est dans ces termes que, s’exprimant lors de la conférence de presse conjointe des partis de l’Opposition, le Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a insisté sur l’importance du Pacte natio­nal pour le développement en tant que moyen qui permet à la société de prendre en main l’exécution du nouveau modèle.

L'élaboration de ce pacte a fait l’objet d'une rencontre, tenue mar­di à Rabat, entre l’ensemble des partis politiques représentés au Parlement et la Commission spé­ciale sur le modèle de développe­ment (CSMD). Tous les partis ont été représentés à savoir l’Istiqlal, le PJD, le RNI, le PAM, le PPS, l’USFP, l’UC et le MP. Tenue à la demande de ces derniers, cette ré­union a été l’occasion d’examiner des questions sur le rapport du nouveau modèle de développe­ment et ses recommandations.

Construire une feuille de route consensuelle

L’objectif est de concevoir un pacte national auquel adhéreront l’ensemble des partis politiques comme un carde référentiel et une source d’inspiration pour la conception des politiques publiques et des programmes politiques. Tous les chefs de parti ayant pris part à cette réunion, ont convenu de la nécessité d’interagir avec le rapport de Chabik Ben­moussa afin de le traduire en une offre politique riche et diversifiée. De son côté, Nizar Baraka a quali­fié cette initiative de concertation d’une « étape nécessaire » pour parvenir à une feuille de route commune.

La réunion des partis avec Cha­kib Benmoussa n’a pas abouti à un document final, d’autres ren­contres sont prévues avant d’y parvenir. Le rapport de la CSMD propose deux mécanismes pour mettre en marche ce modèle de développement dont un Pacte national pour le développement et un mécanisme de suivi de l’exécu­tion du rapport, sous supervision royale.

Pas de démocratie… pas de déve­loppement

Bien que le nouveau modèle de développement ait apporté un diagnostic du pays et des recom­mandations pour le futur, les pro­grammes politiques des partis n’en restent pas moins indispensables, du moment que le rapport de Cha­kib Benmoussa parle d’« Etat fort avec des institutions fortes ». Des instituions qui ne peuvent qu’être démocratiques aux yeux de Nizar Baraka qui a appelé à une rupture définitive avec les paradigmes économiques et politiques du pas­sé pour regagner la confiance des citoyens dans la politique

  


Dans la même rubrique :
< >