Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mi-Ramadan : 1.054 infractions constatées par la Commission interministérielle


Rédigé par S.M le Jeudi 29 Avril 2021

La commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité a tenu, ce jeudi, sa troisième réunion au cours du mois de ramadan. Quelque 1.054 infractions ont été constatées, au cours des quinze premiers jours du mois sacré suite aux contrôles des prix et de la qualité des produits alimentaires effectués par les commissions mixtes provinciales et locales.



Présidée par le département des Affaires Générales et de la Gouvernance relevant du Ministère de l'Economie et des Finances et composée des départements ministériels chargés de l'Intérieur, de l'Agriculture, des Pêches Maritimes, de l'Industrie et du Commerce, de l'Energie et des Mines, cette réunion a été consacrée à une mise au point sur la situation de l'approvisionnement, des niveaux des prix et du bilan du contrôle au cours des quinze premiers jours de ce mois sacré.

« Il ressort des rapports effectués par les services des départements concernés au cours de cette période, que les marchés sont approvisionnés de façon abondante et avec une diversité en produits de large consommation », lit-on dans un communiqué.

En ce qui concerne les prix des produits fortement consommés durant ce mois, la commission a constaté qu’ils sont généralement stables avec une tendance baissière. Elle a par ailleurs souligné qu’une baisse des prix des dates, des fruits secs, des légumineuses, du beurre ainsi que de certains légumes comme l'oignon, a été enregistrée par rapport à la même période du mois de ramadan de l'année précédente. Des légères hausses des prix d'autres produits alimentaires ont été également constatées sur les viandes blanches, la tomate et certains fruits.
 
1.054 infractions enregistrés

Les contrôles des prix et de la qualité des produits des commissions mixtes de contrôle ont conduit à la constatation de 1.054 infractions, dont les contrevenants ont été sanctionnés conformément à la réglementation en la matière.  Les contrôles ont effet ont été menés sur 23.496 points de production, de stockage et de vente en gros et au détail.

Pour ce qui est de la qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction de 71 tonnes de marchandises impropres à la consommation ou non conformes aux normes requises, a indiqué la même source.

Ces quantités, ajoute-t-elle, comprennent 20,21 tonnes en dattes et fruits secs, 10,35 tonnes en épices, 8,6 tonnes en viandes, poissons et charcuterie, 6,5 tonnes en huiles et olives, 5 tonnes en lait et dérivés, 4,3 tonnes en farines et dérivées, 4,1 tonnes en pain, gâteaux et confiseries, 2,6 tonnes en boissons et jus, 2.5 tonnes en miel et confiture et plus de 3 tonnes en fruits et légumes et produits de conserves.

A noter que la commission interministérielle chargée du suivi de l'approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle de la qualité et des prix poursuivra la tenue régulière de ses réunions pour suivre l’évolution de la situation des marchés, le niveau de l’approvisionnement et des prix et le bilan des interventions des commissions de contrôle pour faire face à tout type de fraude, de monopolisation, de spéculation ou de manipulation des prix.

  


Dans la même rubrique :
< >