L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Les étudiants marocains en Ukraine reprennent les cours à distance


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 31 Mars 2022

Après des semaines d’incertitude, plusieurs étudiants marocains en Ukraine ont repris les cours à distance auprès de leurs universités. Une nouvelle qui n’a pas manqué de réjouir le gouvernement. Détails.




Le sort des étudiants marocains en Ukraine continue de susciter l’attention de l’opinion publique. Plusieurs d’entre eux ont pu entrevoir une lueur d’espoir après avoir reçu des messages de leurs universités concernant la reprise des cours à distance. Nombreux sont les témoignages qui nous sont parvenus d’étudiants ayant repris leurs cours.

Cette information est confirmée même au niveau officiel, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas. Lors du point de presse hebdomadaire suivant le Conseil de gouvernement s’est réjoui de cette nouveauté, expliquant que cela allègera la charge qui pèse sur le ministère de tutelle qui s’apprête à intégrer les étudiants, ayant exprimé leur volonté, dans les universités marocaines.

Le ministère de l’Enseignement supérieur, rappelons-le, a mis en place une plateforme électronique pour recenser les étudiants et recevoir leur dossier. Sur ce point, Mustapha Baitas a précisé que les autorités compétentes ont une idée plus claire sur leur nombre, leur identité et leur parcours universitaire. « Nous avons franchi une nouvelle étape où nous procéderons à la réception des dossiers de façon directe », a-t-il affirmé, ajoutant que plusieurs options d’intégration sont examinées.

En effet, le Département d’Abdellatif Miraoui n’exclut pas l’option de poursuivre les études dans les universités étrangères. Une option qui s’ajoute au recours aux universités marocaines. Cette possibilité n’a pas manqué de créer une vive polémique parmi les étudiants en médecine, dont quelques voix se sont élevées pour s’opposer à l’intégration de leurs confrères venus d’Ukraine.

Rappelons qu’il existe près de 12.000 étudiants dans ce pays, ravagé par la guerre. Plus de 7000 dossiers ont été reçus par le ministère de tutelle.