Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les Marocains fortement inquiets

Niveau de vie, épargne et chômage


Rédigé par A.C le Mardi 21 Avril 2020

L’enquête de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP, montrent une détérioration du moral des ménages au 1er trimestre 2020.



Les Marocains fortement inquiets
L’indice de confiance des ménages (ICM) s’est établi, en effet, à 75,7 points, au lieu de 77,8 points enregistrés le trimestre précédent et 79,1 points une année auparavant, souligne le Haut-commissariat au Plan dans sa note de conjoncture relative aux résultats de son enquête menée auprès des ménages, publiée ce lundi 20 avril.

Les composantes de l’ICM portent sur la perception par les ménages de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière.

Ainsi, 42,2% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 35,4 % un maintien au même niveau et 22,4% une amélioration.

Au cours des 12 prochains mois, 28,5% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 47,5% à un maintien au même niveau et 23,9% à une amélioration. Parallèlement, 79,2 % contre 8,4% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. S’agissant de l’achat des biens durables, 57,2% contre 24,6% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables.

Fort pessimisme quant à l’avenir

L’enquête du HCP fait également ressortir que pour 62,7% des ménages leurs revenus couvrent leurs dépenses, 32,5% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,8% affirment épargner une partie de leur revenu.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 32,8% contre 9,9% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée.S’agissant de l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 24,9% contre 16,3% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière.

L’enquête fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relatives à la capacité des ménages à épargner, et de l’évolution des prix des produits alimentaires.

Il en ressort ainsi que 17,1% seulement des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois, et 82,9% déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre une proportion minime des ménages (0,1%) qui ressentent leur diminution.

Au cours des 12 prochains mois, les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter selon 82,8% des ménages contre 0,2 % seulement qui s’attendent à leur baisse.

A. C.