Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Les Jeux Paralympiques 2026 en Italie


Rédigé par Rachid MADANI le Mercredi 13 Avril 2022



Alors que les Jeux Paralympiques de 2022 à Tokyo viennent de connaitre la fin en atteignant leur apogée, le CONI - le Comité National Olympique Italien - poursuit ses travaux en vue des prochains Jeux Olympiques qui se tiendront en Italie dans quatre ans, en 2026, et officiellement confirmés pour accueillir la cérémonie inaugurale des 25e Jeux Olympiques d'hiver au stade San Siro le 6 février 2026.
 
Cérémonie d’ouverture à San Siro
 
 Le Comité national italien, après ses réunions régulières à Rome - où se trouve le siège du CONI - s'est réuni en tenant dans la matinée un Conseil national extraordinaire à la Tour Allianz, à Milan, au 2026 Milano Siège de la Fondation Cortina. Au cours de cette réunion extraordinaire - comme indiqué précédemment - le Comité National Olympique a officiellement confirmé l'accueil de la cérémonie inaugurale au stade San Siro le 6 février 2026. Nommé d'après le quartier milanais dans lequel il se trouve, le stade  est considéré comme l'un des symboles par excellence de la ville de Milan, ainsi que l'une des installations sportives les plus célèbres au monde. L'implant, avec plus de 75 000 places, accueille des matches nationaux et internationaux de l'AC Milan et de l'Inter Milan, ainsi que des matches internationaux de l'équipe nationale italienne. Le stade, le plus grand du pays, est aussi le théâtre de grands concerts et d'événements internationaux, comme la prochaine cérémonie d'inauguration. Il a donc été choisi de se concentrer sur un système préexistant, plutôt que sur un implant totalement nouveau pour la cérémonie inaugurale.
 
Travaux d’infrastructure
 
Beaucoup a été fait jusqu’à présent. « Afin d'avoir un nouveau stade à Tar et d'éventuels référendums, il n'y a pas de temps technique en ce moment pour construire un nouvel implant digne de la cérémonie d'ouverture. Il restera une installation très digne », pense le CONI. Comme l'a déclaré Giuseppe Sala, le maire de Milan,  en marge de la conférence de presse organisée au stade milanais, des discussions entre l'AC Milan, l'Inter Milan et le conseil municipal ont eu lieu, afin de planifier la construction d'un nouveau stade pour les deux équipes. En attendant, l'organisation travaille pour les prochains Jeux Olympiques, avec San Siro comme centre clé pour l'événement. Giuseppe Sala n'arrêtait pas de parler des travaux d'infrastructure en cours pour les prochains Jeux Olympiques : « Ces dernières années, beaucoup a été fait, tant dans la gestion de nos usines, que dans la gestion d'usines privées et dans les accords. Beaucoup a été fait aussi par les universités, l'École polytechnique a assumé une responsabilité importante, Bocconi en a fait son centre, il y a beaucoup d'attention. Chaque fois que nous parlons de sport, l'opinion publique est radicalement positive. C'est le bon moment pour faire encore plus mais il y a eu un changement de rythme très important ». 
 
Pas de frais fous
 
 Le président du CONI, Giovanni Malagò, est intervenu pour l'occasion, concernant tous les sites de Milan-Cortina. « Dans les prochaines heures, le projet de l'Arena di Milano Santa Giulia sera présenté, un implant qui accueillera le tournoi de hockey sur glace masculin, une arène sur laquelle un appel d’offre est en cours. Nous subissons actuellement quelques retards, mais je reste confiant.
En parlant de patinage de vitesse longue piste, notre dossier a toujours été attendu à Baselga di Pinè. Je défendrai le choix jusqu'au bout, mais il est clair qu'en pensant aussi en terme d'héritage olympique, on ne pourra pas engager de dépenses folles".