Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Le navigateur historique "internet explorer" va tirer sa révérence en 2022


Rédigé par Chaimae Barki le Vendredi 21 Mai 2021

Une page de l'histoire du web se tourne. Internet Explorer (IE) va baisser le rideau après plus de 25 ans de service. C’est du moins ce qu’a annoncé la multinationale informatique américaine Microsoft.



L’heure de la retraite a sonné pour Internet Explorer qui sera pour le 15 juin 2022, d’après Sean Lyndersay, gestionnaire du programme Microsoft Edge. L'utilisation de ce navigateur, qui avait régné sans partage sur le marché à la fin des années 90 jusqu'au milieu des années 2000, s'est lentement, mais sûrement effondré au profit de jeunes loups nés dans la Silicon Valley Chrome de Google et Safari d'Apple.

« Nous annonçons que le futur d’Internet Explorer sur Windows 10, c’est Microsoft Edge », a souligné le géant de l’informatique sur son blog le mercredi 19 mai, avant de vanter les mérites de son alternatif, Edge, qui semble « plus rapide, plus sûr et offrant une expérience de navigation plus moderne », tout en étant « compatible avec les sites web et applications plus anciennes » confesse Microsoft. 

Des messages d’adieu 

De nombreux internautes ont posté des messages de condoléances ironiques sur Twitter jeudi, en référence aux plaisanteries dont le navigateur faisait l’objet depuis des années.
« Paix à ton âme Internet Explorer. Je ne l’utilisais jamais, mais quand il sera mort on ne pourra plus se moquer de lui », a ainsi commenté Arcader UwU. « Je me souviens de quand je m’en servais pour télécharger Chrome à chaque mise à jour de Windows », a raillé Hrishikesh Pardeshi. Ce navigateur semble vieux et dépassé de nos jours, mais à l’époque tout le monde en avait besoin », a tenté TheCool_ColdMan.

Quel avenir pour les utilisateurs finaux ?
 

Après la deadline du 15 juin 2022, l’application de bureau Internet Explorer 11 sera désactivée et les utilisateurs seront redirigés directement vers Microsoft Edge s’ils tentent d’y accéder. Si un utilisateur se trouve sur un site web défectueux qui nécessite Internet Explorer 11, il pourra l’ouvrir en mode IE dans Microsoft Edge. Ce mode IE sera pris en charge au moins jusqu’à 2029 afin de laisser le temps aux entreprises de s’adapter à ce changement.


Sans surprise, les données expliquent au mieux son départ 

Selon les chiffres de StatCounter, Internet Explorer ne représente plus que 0,7 % des parts de marché désormais. Cette même source indique le leader en tête de course est de loin Chrome qui détient près de 65% des parts de marché mondial. Safari, en deuxième position avec 19% des parts en avril 2021. 

Suivi Avec 3,59%, la troisième marche du podium est occupé par Firefox, de la fondation Mozilla. Alors qu'Edge, quant à lui, occupe, la quatrième place avec un piteux 3,39%.

  


Dans la même rubrique :
< >