Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le discours royal, une vision “citizen-centric” pour relancer l’économie


Rédigé par S.H avec MAP le Dimanche 11 Octobre 2020

Le Discours que SM le Roi Mohammed VI a adressé au Parlement à l’ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature fixe un cap précis et une vision claire du Maroc de demain, celle d’un Etat protecteur et stratège, a souligné le consultant en banque et assurance à Paris, Kamal Zine.



Le discours royal, une vision “citizen-centric” pour relancer l’économie
“La mise en place du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement permettra d’amorcer avec célérité la phase de relance économique. Il témoigne du rôle moteur que l’Etat compte jouer à travers le financement du tissu économique, des PME et TPE marocaines. Les 15 milliards de dirhams (MMDH) mobilisés à travers le budget de l’Etat permettront de concevoir et opérationnaliser des partenariats public-privé dans les secteurs stratégiques de l’économie marocaine”, a indiqué M. Zine dans sa déclaration.

L’objectif du nouveau Fonds d’investissement stratégique est de financer les projets s’inscrivant dans une économie durable et générant un impact socio-économique significatif en matière d’emploi et de pouvoir d’achat au citoyen marocain, a précisé l’expert, notant que la mise en place réussie de ce Fonds constituera également un facteur d’attractivité pour les investisseurs étrangers qui souhaiteraient bénéficier des avantages qu’offre le Maroc tels que ses infrastructures (ports, autoroutes et aéroports), sa proximité de l’Europe et son expertise reconnue dans des piliers clés de l’économie verte à l’exemple des énergies renouvelables.

Par conséquent, grâce au Fonds Mohammed VI, les atouts du Maroc peuvent davantage être valorisés, surtout dans un contexte économique international marqué par les enjeux de relocalisation et de développement durable, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M. Zine a souligné que dans le cadre du plan de relance, l’enveloppe dédiée aux investissements dans le secteur agricole s’élève à 38 MMDH à moyen terme, relevant que ceci permettra, d’abord, d’augmenter la capacité de production de ce secteur et de renforcer la sécurité alimentaire du Royaume.

“Dans le contexte du Covid-19, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire ont fait preuve de résilience, et les chaînes d’approvisionnement ont globalement bien fonctionné, même en période de confinement. L’objectif est donc de capitaliser sur les atouts du Royaume dans le secteur agricole pour élargir l’offre et renforcer la productivité”, a dit l’expert.

Il a, en outre, souligné que la priorité accordée au secteur agricole par SM le Roi Mohammed VI vise également à réduire les inégalités territoriales en mobilisant d’importantes ressources financières au monde rural.

“Elle a comme objectif d’accroitre la contribution de la valeur ajoutée agricole dans l’économie, de créer de l’emploi et de faire émerger une nouvelle génération de jeunes agriculteurs, porteurs d’une agriculture durable et intégrée dans l’économie marocaine de demain”, a t-il ajouté.

Sur le plan social, M. Zine a indiqué que la crise du Covid-19 a mis en exergue les fragilités sociales auxquelles sont confrontées particulièrement les couches défavorisées, soulignant que l’annonce par SM le Roi Mohammed VI de la généralisation de l’assurance maladie, avec un accès, d’ici à fin 2022, à 22 millions bénéficiaires supplémentaires est une décision forte pour garantir une vie digne au citoyen.

“La mise en place d’allocations familiales, d’indemnités pour perte d’emploi et l’élargissement de l’accès à la retraite constituent également des axes majeurs dans la déclinaison du rôle protecteur de l’Etat”, a conclu l’expert.