L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

La Corée du Sud en passe de s'approvisionner en produits phosphatiers du Maroc au lieu de la Chine


Rédigé par Mohamed Elkorri Samedi 9 Décembre 2023

La Chine aurait interrompu ses exportations d'urée, puis de phosphate d'ammonium, ce qui suscite des inquiétudes quant à l'impact de futures perturbations sur les exportations chinoises de matières premières. Tenant compte de la possibilité d'une deuxième éventuelle perturbation, des voix en Corée du Sud s'élèvent pour réclamer une réponse active de la chaîne d'approvisionnement. Détails.



La Corée du Sud en passe de s'approvisionner en produits phosphatiers du Maroc au lieu de la Chine
Le gouvernement de la Corée du Sud s'attèle sur la possibilité de s'approvisionner en produits phosphatiers, après que Chemical Fertiliser Network, une plateforme en ligne pour l'industrie chinoise des engrais, ait publié le mois dernier un avis de suspension des inspections à l'exportation pour le phosphate d'ammonium. En conséquence, le processus de nouvelles exportations de phosphate d'ammonium est suspendu depuis le mois dernier.

La Chine est l'un des plus grands producteurs de phosphate d'ammonium, qui est utilisé comme matière première pour les engrais chimiques. La Corée du Sud dépendrait à 95 % de la Chine pour son phosphate d'ammonium. Le ministère de l'agriculture, de l'alimentation et des affaires rurales de la Corée du Sud serait en train d'examiner la situation du phosphate d'ammonium et envisagerait de diversifier ses importations vers le Maroc.

"Même si les exportations chinoises de phosphate d'ammonium sont soumises à des restrictions, l'impact sur l'offre et la demande nationales d'engrais sera limité jusqu'au premier trimestre de l'année prochaine", a déclaré le ministère de l'agriculture, de l'alimentation et des affaires rurales, ajoutant que "le stock de phosphate d'ammonium est d'environ 40.000 tonnes et peut être approvisionné jusqu'au mois de mai de l'année prochaine".

La suspension par le gouvernement chinois des autorisations d'exportation d'urée a intensifié les craintes autour d'une "pénurie d'urée". Le gouvernement affirme avoir suffisamment d'urée pour les véhicules jusqu'au premier trimestre de l'année prochaine et a réagi en diversifiant la chaîne d'approvisionnement et en luttant contre la thésaurisation. Cependant, le marché reste instable. Certaines stations-service sont à court d'urée, la demande est forte et les détaillants en ligne limitent le nombre d'unités par personne.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News