L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

L'Opinion : Gazoduc Nigeria-Maroc… ça se confirme


Rédigé par Anass MACHLOUKH le Jeudi 2 Juin 2022



L'Opinion : Gazoduc Nigeria-Maroc… ça se confirme
Ça avance, ça progresse, ça se confirme…le projet du gazoduc Nigeria-Maroc (NMGP), qui, auparavant, était qualifié d’«inimaginable» par l’Algérie, est, aujourd’hui, en dernière ligne droite avant le début effectif des constructions. Après plusieurs mois d’annonces sur les éventuels investisseurs, accompagnées d’une vague de spéculations visant à semer le doute quant à la réalisation même du projet, le Conseil exécutif fédéral du Nigeria a mis fin à l’embrouillement, en donnant (enfin) son accord pour que la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) conclue un accord avec la CEDEAO, afin de construire le pipeline.

Une décision qui va intensifier la pression sur Alger, du moment qu’il n’a pas encore renoncé au projet de gazoduc transsaharien, dont l’accord est au point mort depuis 2002, sur fond d’une instabilité au Sahel qui fait fuir les investisseurs. Mais loin du conflit entre les deux voisins, la concrétisation imminente d’un tel gazoduc - qui va donner un coup de fouet aux économies de toute la rive ouest-africaine - placerait la région comme nouveau pôle d’approvisionnement pour l’Europe face à la Russie et l’Algérie, cette dernière ayant perdu la confiance de Madrid, après une tentative de chantage qui a fait pschitt. D’autant que les récents développements internationaux (de la crise Covid à la guerre russo-ukrainienne) ont contribué à la consolidation de l’importance stratégique, économique et géopolitique du NMGP.

La découverte d’importantes réserves de gaz et du précieux or noir, au large du littoral atlantique, amplifie également les potentialités de ce dernier, qui favorisera l’intégration africaine, contribuera à la stabilité, au développement économique et à la création d’emplois, dans plus de 13 pays.

C’est dire que toutes les raisons d’un déploiement imminent sont là : un positionnement occidental antirusse, favorable à l’émergence d’un nouveau fournisseur de gaz pour le vieux continent, des investisseurs prêts à passer à la caisse, un tracé offshore et onshore qui échappe aux menaces terroristes qui angoissent la région.

Allez, au boulot ! 



Anass MACHLOUKH



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 11 Août 2022 - 16:07 Halte à l’abattage canin !






🔴 Top News