Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’OMS alerte sur une troisième vague...le Maroc n'échappe pas à la règle


Rédigé par Chaimae Barki le Vendredi 16 Juillet 2021

L’OMS lance un cri d’alerte « le nombre de cas de Covid-19 en Afrique dépasse tous les pics précédents, de nouveaux variants, comme Delta, se propageant plus rapidement et alimentent la troisième vague du continent, » a mis en garde l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Maroc n’échappe pas à la règle !



« Le nombre d’infections dans le monde a augmenté pendant quatre semaines consécutives, la variante Delta étant désormais présente dans 111 pays, et les décès augmentent à nouveau après 10 semaines consécutives de baisse », a déploré mercredi 14 juillet le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. S’adressant au Comité d’urgence de l’OMS sur Covid-19. 

Dans le même sillage, les experts qui conseillent le directeur général de l’OMS ont noté que « La pandémie est loin d’être finie », ajoutant qu’il : « il y a une forte probabilité de l’émergence et de la diffusion de nouveaux variants inquiétants possiblement plus dangereux et encore plus difficiles à contrôler ». 
 
Pour l’heure, l’OMS répertorie 4 variants dits inquiétants : Alpha, Beta, Gamma et Delta. Le variant Delta, répertorié d’abord en Inde, est en train de se répandre à très grande vitesse à travers le monde en provoquant une forte résurgence de la pandémie. Beaucoup plus virulent que les autres, il se montre un peu plus résistant aux vaccins. 
 
Au Maroc, Malgré la flambée des cas, le Variant Delta est sous contrôle 

La situation épidémiologique au Maroc est à l'identique. En témoigne la hausse alarmante des infections enregistés ces dernières semaines, notamment après la réouverture des frontières et l’allègement des mesures restrictives. En seulement une semaine, le Royaume a comptabilisé, plus de 10.000 nouveaux cas, elevant dépassant ainsi , le cap des 12.000 cas actifs. 
 
Toutefois, la situation reste relativement maitrisée, à en croire les dernières déclarations de Said Afif, membre du Comité scientifique marocain de la vaccination, président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et membre du comité scientifique, chargé de la stratégie de vaccination. Cela dit, Tayeb Hamdi, médecin et expert en Politique et Système de Santé, estime que le variant Delta ne manquera pas de devenir majoritaire d’ici les semaines qui viennent, précisant que ce variant va dépasser la souche, actuellement dominante au Royaume. Il précise dans ce sens que le variant delta cause d'eux fois plus d'hospitalisations que le Alpha, et qu'il est 60% plus transmissible que ce dernier, même pour les personnes à moitié vaccinées. Il faut donc accélérer le rythme de la vaccination, selon Hamdi, sachant que beaucoup de gens ont raté leurs rendez-vous et il est vital qu’elles se rattrapent. Il faut également cibler davantage, sans limite d’âge et dès que possible, les personnes de première ligne à forte sociabilité, à savoir les chauffeurs de taxi, les employés touristiques, les fonctionnaires des administrations, etc.
 
Une position partagée par Afif lors de son passage à la presse a appelé à l'accélération de l'opération de vaccination pour parvenir à une immunité collective, exhortant les marocains et les résidents à respecter strictement les mesures préventives existantes