Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

L’Audiencia Nacional reclasse la plainte contre Brahim Ghali


Rédigé par La rédaction avec AFP le Lundi 4 Octobre 2021

La procédure pour génocide à l’encontre de Brahim Ghali a été reclassé une deuxième fois par l’Audiencia Nacional, alors que ce même tribunal avait décidé la semaine dernière de rouvrir ce dossier, datant de 2008, en raison d'un vice de procédure alors que la plainte avait déjà été classée sans suite fin juillet.



Le juge chargé du dossier au sein de l'Audience nationale "a décidé de classer (la plainte) sans poursuivre le leader du Polisario Brahim Ghali dans le dossier pour génocide découlant de la plainte déposée par l'Association Sahraouie pour la Défense des Droits de l'Homme (ASADEH)", a déclaré cette haute juridiction dans un communiqué.

"Les faits dénoncés dans la plainte vont de 1974 à 1990" et sont donc "prescrits", a expliqué l'Audience nationale. Le juge a par ailleurs estiméque les faits dénoncés dans la plainte "ne rassemblaient pas tous les éléments caractérisant le crime de génocide" et qu'il manquait des "détails concrets de la participation de l'accusé Brahim Ghali".

Ce même tribunal avait pourtant décidé la semaine dernière de rouvrir ce dossier, datant de 2008, en raison d'un vice de procédure alors que la plainte avait déjà été classée sans suite fin juillet. Ce nouveau reclassement du dossier risque de susciter une grande polémique du fait que le polisarien est poursuivit pour torture, séquestration et détention arbitraire. Nontons que plusieurs autres plaintes ont été prononcées par d’autres victimes, notamment Khadijatou Mahmoud, une jeune Sahraouie qui l'accuse de l'avoir violée en 2010, ou encore El Fadel Breika, ancien détenu dans les geôles du polisario et l’Association canarienne des victimes du terrorisme (ACAVITE).