L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Kaspersky : Les Gamers inquiets pour leur santé mentale…sans pouvoir se priver


Rédigé par Mariem LEMRAJNI le Mercredi 2 Novembre 2022

Une nouvelle étude Kaspersky menée à l’international s’est penchée sur l’importance de la performance pour différentes tranches de joueurs gamers, afin d’observer leur attitude durant cette performance.



L’enquête réalisée par Kaspersky, une société internationale de cybersécurité et de protection de la vie privée numérique, a révélé que la santé mentale est importante chez les joueurs professionnels. Les jeux vidéo sont souvent pointés du doigt et accusés d’affecter la santé mentale des joueurs. 42% d’entre eux sont plus inquiets de leur condition mentale que les autres gamers. Les professionnels de l’e-Sport voudraient avoir un mode de vie sain et de bonnes habitudes quotidiennes pour ne pas endommager leur cerveau.

Le monde des jeux vidéo fascine tous les genres, les personnes passionnées se plaisent à jouer sur leurs smartphones, sur ordinateurs et sur consoles sans compter les heures passées. Les jeux vidéo sont tout sauf enfantins: 65% de tous les adultes en font leur passe-temps favori. La majorité de ces joueurs font équipe avec d’autres personnes pour s’amuser ensemble.

Dans l’ensemble, le groupe de gamers est extrêmement hétérogène et se compose de tous les groupes d’âge: la majorité, à savoir 40%, est âgée de 18 à 35 ans.

Au final, 21% de tous les gamers, (un anglicisme désignant un individu qui joue de manière assidue aux jeux vidéo), ont plus de 50 ans, environ le même nombre a moins de 18 ans. 18% ont entre 36 et 49 ans. Cette étude a montré que 38% d’entre eux veillent à être bien préparés mentalement, et 34% s’assurent toujours de dormir un temps suffisant. Sauf que 40% des gamers professionnels font le choix de continuer à jouer malgré leurs craintes, pour ainsi améliorer leurs performances au lieu de s’accorder plus de temps à méditer, dormir ou manger plus sainement.

D’autre part, une étude réalisée sur 40.000 personnes durant six semaines montre que le fait de jouer longtemps (ou non) n’a pas de conséquence sur notre santé mentale. Tantôt nocive, tantôt bénéfique, la pratique du gaming est au coeur des débats. Dans ce sport, des milliers de supporters chantent et applaudissent lors des tournois. L’e-sport, c’est la contraction de l’anglais electronic sport. En français, le sport électronique. Ce sont des compétitions de jeux vidéo où des joueurs affrontent, seuls ou en équipe, d’autres joueurs, depuis une console ou un ordinateur.

« Dans les tournois d’e-Sport, le niveau est extrêmement élevé, et peut s’apparenter à celui d’un véritable sport. Pour se frayer un chemin vers les premières places, les joueurs professionnels passent beaucoup de temps à se préparer minutieusement. En plus des compétences spécifiques à chaque jeu, les soft skills jouent un rôle majeur dans la victoire. « Notre enquête montre que 82 % des joueurs professionnels sont d’accord pour dire que pour eux, le facteur déterminant est le bien-être mental», a précisé Marina Titova, vice-présidente du marketing des produits grand public chez Kaspersky.

Dans ce même cadre, une autre étude dirigée par l’Université de Winchester, a relaté les facteurs permettant de prédire une détérioration de la santé mentale des compétiteurs professionnels. Selon les résultats, on remarque que le risque peut être élevé chez les adeptes de l’e-Sport.

Les résultats montrent également que les gamers professionnels peuvent être victimes de sérieux problèmes de sommeil, d’épuisement et d’anxiété liés à la phobie sociale. La santé mentale est une composante importante de la santé qui évolue au cours de la vie, et pour la préserver, il faudra adopter une bonne hygiène de vie, s’entraîner au bienêtre mental et prévenir les conduites adductives.








🔴 Top News