Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Journée mondiale de la radio : La HACA partage le bilan de 15 ans de libéralisation


Rédigé par Rime Taybouta le Lundi 14 Février 2022

Afin de construire un paysage médiatique citoyen et performant, le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle entame un cycle de délibérations pour le renouvellement des licences accordés aux radios privées.



Si le rôle fondamental du service public de l’audiovisuel dans la construction d’un système médiatique national performant est évident à tous, la valeur ajoutée de l’offre audiovisuelle privée gagnerait à être mieux connue et mieux appréhendée.

Il parait évident aussi qu’en raison des spécificités et de l’évolution propres à notre écosystème médiatique, c’est la situation des radios privées qui permet le mieux d’interroger et d’illustrer l’expérience de la libéralisation de la communication audiovisuelle en tant que décision politique stratégique prise dans le contexte de transformation démocratique du pays. La radio privée est de fait, la figure dominante du paysage médiatique marocain libéralisé.

Ainsi, depuis 2006, date de l’octroi des premières licences, les radios privées se sont fortement ancrées dans le quotidien des Marocains et de tous ceux qui résident dans le pays. Ces radios ont également tissé un lien solide, via internet, avec une diaspora à l’étranger, nombreuse et aux profils pluriels.

En 15 ans de libéralisation, un paysage radiophonique nouveau a éclos, s’est diversifié et a fait preuve de beaucoup de dynamisme et d’une résilience remarquable même si -notre lucidité et notre responsabilité collective nous imposent de le reconnaitre- la marge de création, d’amélioration et d’innovation dans ce domaine, demeure encore bien grande.

Une offre radio FM en évolution

A fin 2021, l’offre radiophonique nationale privée est portée par 13 opérateurs diffusant 20 services radiophoniques en FM, dont 7 radios à couverture nationale, 4 radios à couverture multirégionale, 2 réseaux de 8 radios régionales, 1 radio multi-locale en plus d’un bouquet de 11 radios diffusées sur Internet.

Ces services privés, couvrant une palette de thématiques, société, information, musique, sport, économie, culture, agriculture, art de vivre, et d'autres, viennent compléter l’offre publique qui compte 5 services radiophoniques à couverture nationale et 11 services à couverture régionale.

Au niveau de l’accès à la radio, le vécu du citoyen marocain usager a beaucoup changé depuis l’abrogation du monopole de l’Etat sur l’audiovisuel et la libéralisation du secteur.