Menu
L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal



Actu Maroc

Interview avec René Trabelsi : “Le Maroc séduit les touristes juifs par sa tolérance et sa riche culture”


Rédigé par Rime Taybouta le Mardi 21 Juin 2022

En marge de la signature de la préservation de l’héritage judéo-africain, à l’initiative de l’association Mimouna en partenariat avec OCP et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), nous avons rencontré René Trabelsi, ancien ministre tunisien du Tourisme, de confession juive, pour nous parler de l’identité juive en Afrique.



- La reprise des relations entre le Maroc et Israël a été accueillie chaleureusement par certains, beaucoup moins par d’autres, comment cette décision a été vécue par la Tunisie, notamment par les juifs tunisiens ?

- Tout d’abord, la signature des accords d’Abraham est un acte humain plus que politique. En témoignent les déclarations de SM le Roi Mohammed VI, qui montre l’engagement du Royaume à mettre à profit ses liens avec toutes les parties du conflit israélo-palestinien pour favoriser la reprise du processus de paix. Le Maroc cherche ainsi à réunir les conditions propices à un retour des parties à la table des négociations et trouver des solutions pour tout le monde.

Cela dit, la décision a eu un écho positif au niveau de toute la communauté juive et même les communautés des autres confessions, de par ses retombées positives sur l’économie, la culture, etc. Par ailleurs, les juifs du monde entier montrent leur appui, en voyageant au Maroc, faisant la fête à Marrakech, fêtant leurs mariages à la marocaine.

A l’instar du Maroc et de l’Arabie Saoudite qui est en train de finaliser les accords d’Abraham avec Israël. Tous les pays arabes s’éloignent de plus en plus de la fermeture à l’égard d’Israël, parce qu’on se faisant amis, on pourra régler les problèmes palestino-israéliens. Aujourd’hui, il est de notoriété publique qu’il faut changer de méthodes en adoptant une posture qui incite à la paix et à la convivialité.


- Quelles sont les points de convergence entre les mémoires juives marocaine et tunisienne ?

- Les juifs marocains et tunisiens sont réunis par leur religion, leur attachement aux traditions et aux coutumes. Les points de convergence sont donc multiples et très perceptibles, notamment dans la prière, l’abattage rituel et les mariages. Néanmoins, les Marocains juifs, contrairement aux tunisiens, sont des gens attachés, fiers de leur marocanité et croient beaucoup aux saints enterrés dans le Royaume.

Sans oublier la cuisine marocaine, qui, avec sa saveur particulière depuis plusieurs décennies, fascine les connaisseurs qui ont pu y découvrir le reflet de la richesse et la diversité qui a jalonné l’Histoire du Royaume.

La gastronomie marocaine a un rôle très important pour le développement de l’activité touristique et économique du Maroc. Passons aux cérémonies de mariage, les Marocains juifs sont toujours fidèles aux coutumes sans toutefois gommer toutes les coutumes originelles de ce patrimoine, revenant à l’orchestre, la tenue et les gâteaux marocains pour animer cette cérémonie.


- Est-ce que le Maroc est une destination de choix pour les Tunisiens ?

- Le Maroc possède d’innombrables atouts naturels et historiques, attirant toujours plus de touristes du monde, cherchant à découvrir un patrimoine culturel riche et diversifié. L’activité touristique occupe une place de choix dans le plan de développement du Maroc compte tenu de son impact économique et social. Le pays semble viser juste puisqu’il occupe officiellement la troisième place du classement 2015 des pays d’Afrique les plus attractifs publié par Bloom Consulting. Il faut dire que le Maroc est un véritable havre de plaisir qui séduit même les personnes les plus exigeantes.


- Comment évaluez-vous l’offre touristique marocaine destinée à la communauté juive ?

- L’activité touristique commence à prendre une courbe ascendante et tout porte à croire que l’année 2022 sera un bon cru ou du moins connaîtra une embellie. Le Royaume se prépare à accueillir des milliers de juifs par an, comme en témoignent les multiples déclarations des deux gouvernements. Raison pour laquelle plusieurs manifestations sont organisées par le pays, visant à former par exemple les professionnels de la restauration.

L’offre hôtelière est également adaptée, en plus de la promotion de certaines destinations touristiques dédiées à la communauté juive. D’autant plus que le Maroc reste d’une des destinations touristiques principales de la rive Sud de la Méditerranée. Le pays séduit donc cette catégorie de touristes non seulement par son identité juive, mais également par ses merveilles naturelles, ses villes impériales, son climat, l’accueil et la générosité de ses habitants… Autant d’atouts pour que le Maroc devienne l’une des destinations méditerranéennes prisées par les touristes juifs.




Recueillis par Rime TAYBOUTA

Portrait



Qui est René Trabelsi ?
 
René Trabelsi est l’une des grandes figures de la communauté tunisienne juive. Il dirigeait Royal First Travel. Contrairement à ce qu’on croit, il n’est pas le premier Tunisien de confession juive à occuper le poste de ministre.

Dans les années 50, deux Tunisiens coreligionnaires de René Trabelsi avaient été ministres, Albert Bessis dans le cabinet Ben Ammar, puis André Barouch en 1957 dans le premier gouvernement de l’indépendance. Les deux ont été en charge du portefeuille des travaux publics.

Professionnel du tourisme, il est également membre de la commission d’organisation du pèlerinage d’El Ghriba à Djerba, peut-on lire sur son compte Facebook. René Trabelsi est le fils aîné du président du comité juif de la Ghriba Perez Trabelsi. Sa nomination est toutefois saluée par les acteurs et spécialistes tunisiens du tourisme, qui apprécient l’arrivée au ministère d’un professionnel du secteur.

 








🔴 Top News