L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Interview avec Omar Tantaoui El Araki : Une solution informatique pour la généralisation de la e-facture


Rédigé par Wolondouka SIDIBE le Jeudi 26 Mai 2022

La dématérialisation des factures nécessite un bon accompagnement des utilisateurs, une forte implication dans la formation d’autant plus qu’il s’agit d’un processus transversal dans les établissements publics et les ministères avec pour avantage la levée des préjugés ainsi que le changement des habitudes face à la digitalisation. Explications, dans cet entretien, avec Omar Tantaoui El Araki, Directeur Solutions Applicatives d’Intelcia IT Solutions.



- Vous avez animé dernièrement une conférence sur la dématérialisation du dépôt des factures. Quelle est l’état actuel au Maroc ?

- Effectivement, le webinaire avait pour vocation de faire un état des lieux de la mise en oeuvre du dépôt électronique des factures, son impact et ses conséquences. Il a également été l’occasion de recueillir le témoignage de nos partenaires ayant déjà mis en oeuvre un dispositif de réception et de traitement dématérialisés des factures. Il en ressort donc que la dématérialisation a débuté depuis plusieurs années, notamment avec la Trésorerie Générale du Royaume qui a lancé son programme, depuis 2019, (destiné aux fournisseurs des ministères et des collectivités territoriales).

Ce programme avait pour objectif la réduction des délais de paiement, le calcul automatisé des intérêts moratoires, la transparence sur le traitement des factures et le gain en termes de coût d’impression, de transmission, de réception et d’archivage des factures en format papier.

Il faut souligner, à ce titre, que la Trésorerie Générale du Royaume a reçu le Prix d’excellence pour son service de dépôt électronique des factures, lors de la 13ème Edition du Prix National de l’Administration e-mtiaz 2019. Son service a été primé dans la catégorie « e-Démarche ».

En outre, le ministère de l’Economie et des Finances a, quant à lui, diffusé une circulaire en 2020, laquelle encourage les Etablissements et Entreprises Publics (EEP) à passer au dépôt électronique des factures de leurs fournisseurs. Le chronogramme fixé était le suivant : -Pour les factures relatives aux commandes supérieures à 5 MDH : à partir du 9 juin 2021 ; -Pour les factures relatives aux commandes supérieures à 1 MDH : à partir du 1er janvier 2022 ; -Pour les factures relatives aux commandes supérieures à 0,2 MDH : à partir du 1er juin 2022.


- Quels enseignements pouvez-vous tirer des expériences faites ?

- Nous retenons 2 éléments majeurs des diverses expériences. Le premier étant la nécessité d’un bon accompagnement des utilisateurs. En effet, étant donné qu’il s’agit d’un processus transversal dans les établissements publics et les ministères, le démarrage est toujours difficile, et demande une implication forte dans la formation.

Le second élément, et qui est un véritable avantage, c’est la levée des préjugés et le changement des habitudes face à la digitalisation. Puisqu’à partir du moment où les collaborateurs sont positivement impactés par la solution (en termes de gain de temps, de facilitation du suivi, d’archivage électronique,...), ils se rendent compte que la dématérialisation, à une échelle plus grande, est finalement possible et même souhaitable. Les collaborateurs sont plus friands pour accueillir et travailler sur d’autres projets de dématérialisation auquel ils n’auraient pas forcément pensé.


- Qu’en est-il au niveau du Maghreb comparativement au Maroc ?

- Au Maroc, nous sommes très en avance, le planning de déploiement de la facture est quasiment identique sur ce qui se fait en Europe. Nous sommes, dans notre pays, très avantagés par les compétences nationales qui ont permis d’avancer dans ces processus de dématérialisation critiques, et ce, contrairement à d’autres pays.

A titre d’exemple, pour le processus allant de la publication des appels d’offres jusqu’au paiement des factures des marchés publics, le Royaume utilise des solutions 100 % marocaines, créées par des compétences locales expertes du domaine.


- Quelles sont les solutions disponibles pour accompagner les entreprises ?

- La solution e-Facture d’Intelcia IT Solutions est une plateforme proposée aux entreprises publiques et privées désireuses de dématérialiser le dépôt et le traitement de leurs factures. La solution offre une gestion sécurisée, fluide et rapide, notamment grâce à l’intelligence artificielle qui permet in fine la réduction des délais de paiement et une économie dans les coûts de traitement des factures.

Cette solution existe également en une version plus riche incluant le suivi de l’exécution des contrats qui intègre le suivi opérationnel & contractuel, les évènements administratifs, les réceptions et les évènements financiers. Cette solution modulable et « customisable » s’intègre facilement à la chaîne de valeur Achat, facilite le traitement des factures et vient ainsi directement répondre à la problématique de l’échéancier fixé par le ministère de l’Economie et des Finances.


- Quel est votre business plan pour les deux années à venir en la matière ?

- Aujourd’hui, nous avons développé la solution. Nous y avons intégré des modules d’intelligence artificielle (IA) et l’avons connectée aux principaux ERP finances. Pour les années à venir, nous accompagnerons l’évolution du programme national en matière de standardisation du processus et de besoins de reporting, etc.

L’autre enjeu, important à nos yeux, est d’accompagner les donneurs d’ordre privés pour la dématérialisation des factures de leurs sous-traitants et fournisseurs, car en effet, ce volet revêt une importance majeure, en raison de son impact sur les délais de paiement et par, ricochet, sur la santé financière de notre tissu économique, en général.



Propos recueillis
par Wolondouka SIDIBE


Bon à savoir
 
Intelcia IT Solutions est le pôle de services IT du Groupe Intelcia. Leader au Maroc sur les Services Managés et sur la digitalisation du Secteur Public, Intelcia IT Solutions propose également des services de Business Intelligence et de Conseil en externalisation IT.

Avec une expérience cumulée de plus de 15 ans, IT Solutions accompagne ses clients dans leurs projets d’externalisation des systèmes d’information ; de la conception, au déploiement des dernières solutions du marché, en passant par l’exploitation de l’infrastructure physique et logicielle associée. Intelcia IT Solutions compte aujourd’hui plus de 300 collaborateurs et accompagne ses clients depuis le Maroc, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et la France.

Pour ce qui est de e-Facture, l’exemple de Nador West Med est édifiant. Celui-ci nourrit l’ambition de devenir un port international. D’ailleurs, il a déployé récemment la solution intégrée (complète) e-Factures d’Intelcia IT Solutions pour digitaliser la grande majorité de procédures portuaires. L’un des objectifs principaux pour cet acteur est de réduire d’au moins 30% le délai de traitement des factures et de pouvoir identifier les causes d’un retard éventuel à l’avenir.
 








🔴 Top News











 
Other