L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Intégration des TIC au sein des entreprises : des investissements timides de la part des industriels


Rédigé par S.A le Lundi 31 Janvier 2022

Les anticipations des entreprises industrielles pour les investissements destinés à la modernisation du matériel informatique et à la digitalisation des services internes ou externes ne dépassaient pas 3% et 4% respectivement, en moyenne, du total d’investissement prévu en 2021.



L’usage des Technologies de l'information et de la communication (TIC) s’est intensifié depuis l’enclenchement de la crise Covid-19 en 2020, notamment au niveau des administrations publiques qui utilisent de plus en plus des plateformes numériques imposant aux usagers de leurs prestations de s’adapter à la digitalisation de leur process, a indiqué le HCP dans une note intitulée «Intégration des TIC au niveau des entreprises». Pour les entreprises privées, les motivations d’investissement en TIC en période de post-crise et les stratégies de transformation numériques sont encore très différentiées suivant les branches d’activité.
 
Au niveau des branches industrielles, les entreprises ont prévu de conserver leurs politiques d’investissement axées sur l’équipement en machines en 2021. Leur principal motif d’investissement était le maintien ou l’amélioration de leurs capacités productives, à travers l’acquisition de matériel et d’autres biens d’équipement prévu absorber 47% de leur budget d’investissement en 2021.

Les anticipations des entreprises industrielles pour les investissements destinés à la modernisation du matériel informatique et à la digitalisation des services internes ou externes ne dépassaient pas 3% et 4% respectivement, en moyenne, du total d’investissement prévu en 2021. Seules les industries électriques et électroniques, plus engagées dans le processus d’intégration des TIC avant l’enclenchement de la crise Covid-19, prévoyaient de renforcer leur développement numérique anticipant d’y consacrer 21% en moyenne en 2021. Les industriels ne prévoyaient pas également un changement majeur de l’organisation du travail au sein de leurs entreprises : la part prévue de la transition vers les nouveaux modes de travail (à distance ou par alternance) dans l’investissement total prévu en 2021 s’est limité à 5%.   








🔴 Top News











 
Other