L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Hydrocarbures : on prend les mêmes et on recommence


Rédigé par Soufiane CHAHID le Mardi 27 Septembre 2022



Hydrocarbures : on prend les mêmes et on recommence
Le Conseil de la Concurrence vient de publier son avis sur le marché des carburants dans le contexte de la flambée des prix à l’international. Si ce travail s’est limité à la période entre 2018 et 2022, force est de constater que rien n’a changé depuis le rapport Bouanou de 2018, qui révélait que les pétroliers avaient profité de la libéralisation pour faire exploser leurs marges. Car le mal est plus profond, et vient de la structure même du marché.

Comme l’explique l’avis de l’institution dirigée par Ahmed Rahhou, cette situation «pourrait s’expliquer par le niveau de rentabilité financière très élevé que cette activité permet de générer et qui n’incite pas les opérateurs à une rivalité concurrentielle par les prix sur ces marchés, du moment qu’ils sont assurés, ou presque, de la réalisation de résultats positifs quels que soient la conjoncture ou le nombre d’opérateurs».

En d’autres termes, tant que les pétroliers se trouvent dans une situation confortable, caractérisée par l’absence de concurrence et des profits assurés, ils n’ont aucun intérêt à baisser leurs marges. Cela pourrait s’apparenter à une configuration de rente de situation, puisqu’ils ont la garantie qu’aucun nouvel entrant n’aura la taille ni les capacités financières pour venir les bousculer. Pire, cette situation découragerait les potentiels investisseurs, qui ne prendraient pas le risque de s’aventurer dans un marché biaisé.

L’espoir ne pourrait venir que d’une réforme profonde du cadre légal et réglementaire régissant le marché des hydrocarbures. En effet, «les activités économiques liées aux marchés du gasoil et de l’essence, sont toujours régies par des textes désuets, voire obsolètes, qui datent des années 70 du siècle dernier, et ce, malgré les bouleversements qui ont marqué les marchés de ces produits», fait remarquer le Conseil de la Concurrence. A bon entendeur…




Soufiane CHAHID



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 16:16 Rabat donne un coup de sabot dans la fourmilière






🔴 Top News