Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

HCP : Stabilité de la confiance des ménages au T4


Rédigé par La rédaction le Mercredi 20 Janvier 2021

La confiance des ménages a connu, globalement, une stabilité au quatrième trimestre de 2020 par rapport au trimestre précédent et une dégradation par rapport au même trimestre de 2019, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).



L'indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur la perception de l'évolution du niveau de vie, du chômage, de l'opportunité à effectuer des achats de biens durables et la situation financière des ménages, s'est ainsi établi à 61,2 points au lieu de 60,6 points le trimestre précédent et 77,8 points au T4-2019, précise le HCP qui vient de publier les résultats de son enquête permanente de conjoncture auprès des ménages.

Ces résultats révèlent aussi que 59,8% des ménages ont déclaré une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 27% un maintien au même niveau et 13,2% une amélioration. Le solde d'opinion sur l'évolution passée du niveau de vie qui est resté négatif, à -46,6 points, contre -35,6 points au trimestre précédent et -20 points au même trimestre de 2019.

Au cours des 12 prochains mois, 41,7% des ménages s'attendent à une dégradation du niveau de vie, 34% à un maintien au même niveau et 24,3% à une amélioration. Ainsi, avec -17,4 points, le solde d'opinion relatif à cet indicateur est resté le même par rapport au trimestre précédent, alors qu'il s'est dégradé par rapport au même trimestre de 2019 (-2,2 points).

En outre, le HCP fait savoir que 85% contre 6,7% des ménages s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois, notant que le solde d'opinion est resté ainsi négatif à -78,3 points. Parallèlement, il indique que 73,1% contre 11,8% des ménages considèrent que le moment n'est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d'opinion de cet indicateur s'est situé à -61,2 points.  Concernant leurs situations financières, 61,9% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 33,6% déclarent s'endetter ou puiser dans leur épargne et 4,5% affirment épargner une partie de leur revenu, souligne la même source, ajoutant que le solde d'opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif à -29,1 points.

Quant à l'évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 46,6% contre 6,7% des ménages considèrent qu'elle s'est dégradée. Le solde d'opinion relatif à cet indicateur est resté négatif et atteint son niveau le plus bas depuis le début de l'enquête en 2008 avec -39,9 points. S'agissant de l'évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 23,2% contre 22,6% des ménages s'attendent à une amélioration de leur situation financière. Le solde d'opinion de cet indicateur s'est élevé à 0,6 point en amélioration par rapport au T3-2020 (-11,9 points).

L'enquête fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relatives à d’autres aspects des conditions de vie. Il s'agit en particulier de la capacité des ménages à épargner et de l'évolution des prix des produits alimentaires.