L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Guerre en Ukraine: Kiev a-telle attaqué le Kremlin ?


Rédigé par L'Opinion Jeudi 4 Mai 2023

La Russie a affirmé mercredi avoir abattu deux drones ukrainiens qui visaient le Kremlin à Moscou, dénonçant une tentative d'assassinat de Vladimir Poutine, une accusation aussitôt rejetée par Kiev.



Guerre en Ukraine: Kiev a-telle attaqué le Kremlin ?
"Nous n'avons pas attaqué Poutine", a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d'un déplacement en Finlande. "Nous défendons nos villages et nos villes", a-t-il ajouté, au moment où selon Kiev des frappes russes, notamment sur une gare et un supermarché, ont fait 21 morts dans la région de Kherson (sud de l'Ukraine).

Les Etats-Unis ont de leur côté dit prendre avec "beaucoup de précaution" les accusations du Kremlin.
Une telle incursion de drones à Moscou serait une première depuis le début de l'offensive russe en Ukraine en février 2022.
"La nuit dernière, le régime de Kiev a tenté de frapper le Kremlin" avec deux drones qui ont été mis "hors service" par des systèmes de guerre électronique, a affirmé la présidence russe.

Le Comité d'enquête russe a indiqué dans la soirée avoir ouvert une enquête pour terrorisme "en lien avec une tentative de frapper la résidence du président russe au Kremlin".

"La Russie se réserve le droit de prendre des mesures de représailles", a ajouté le Kremlin.
Dans une des vidéos diffusées par des médias russes sur les réseaux sociaux, on voit un engin exploser dans une gerbe de flammes au sommet - surmonté d'un drapeau russe - de la coupole du Palais du Sénat, l'un des principaux bâtiments dans l'enceinte du Kremlin.
Il n'était pas possible de vérifier ces images de source indépendante dans l'immédiat.
 
Multiplication des incursions de drones en Russie
 
Mercredi, en fin d'après-midi, une correspondante de l'AFP a vu plusieurs personnes s'affairer sur la coupole du Palais du Sénat, sans que des dégâts soient visibles depuis le sol.
A quelques jours de célébrations militaires importantes pour Moscou, les attaques de drones et les sabotages se sont multipliés sur le sol russe, au moment aussi où Kiev dit se préparer à lancer une vaste contre-offensive.
Un haut responsable russe, le président de la chambre basse du Parlement, Viatcheslav Volodine, a appelé à riposter en utilisant "des armes capables de stopper et de détruire" la direction ukrainienne.
 
L'ex-président Dmitri Medvedev a été plus loin, appelant sur Telegram à "l'élimination physique de Zelensky et de sa clique".
L'Ukraine, qui dément régulièrement les attaques en territoire russe qui lui sont attribuées, a là encore rejeté toute implication.
L'un des conseillers du président ukrainien, Mykhaïlo Podoliak, a accusé Moscou de "mise en scène" pour justifier "une attaque terroriste d'ampleur en Ukraine".

Cette attaque présumée au cœur du pouvoir russe intervient à quelques jours des célébrations du 9 mai marquant la victoire sur l'Allemagne nazie en 1945.
Plusieurs défilés militaires ont été annulés dans le pays pour raisons de sécurité. La région de Briansk, frontalière de l'Ukraine, a ainsi renoncé mercredi aux grandes festivités, après deux sabotages spectaculaires qui ont fait dérailler deux trains ces derniers jours.
 
Pluie de drones russes sur Kiev et Odessa
 
Le Kremlin a toutefois affirmé mercredi que le grand défilé militaire sur la place Rouge à Moscou aurait bien lieu comme prévu. Le dispositif policier ne semblait pas avoir été renforcé mercredi. Des badauds déambulaient près de la place Rouge, sans avoir l'air inquiet, devant des banderoles célébrant le 9 mai.

La Russie réplique déjà à une attaque qui laisse sceptiques les observateurs internationaux. Au lendemain de l’attentat présumé sur le Kremlin, l’Ukraine a annoncé ce jeudi 4 mai avoir abattu, au cours de la nuit, 18 drones sur 24 envoyés par Moscou sur Kiev et Odessa.

« Les envahisseurs ont lancé 24 drones Shahed 136/131. L’armée de l’air ukrainienne, en coopération avec les autres unités de défense aérienne, a abattu 18 drones », a indiqué l’armée ukrainienne dans un communiqué sur Telegram. Il n’y aurait pas eu de victimes.

« La défense aérienne a abattu tous les drones ciblés sur Kiev et 12 des 15 drones ciblés sur Odessa. Trois d’entre eux ont frappé un dortoir universitaire à Odessa. Heureusement, personne n’a été blessé », a précisé sur Twitter Anton Gerashchenko, vice-ministre de l’Intérieur. Il s’agit de la « quatrième attaque massive contre des villes ukrainiennes depuis la semaine dernière », souligne-t-il.

Zelensky visite le siège de la CPI à La Haye

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est arrivé jeudi matin au siège de la Cour pénale internationale (CPI), juridiction qui a émis en mars un mandat d'arrêt contre le président russe Vladimir Poutine.

 Zelensky, dont la visite inopinée aux Pays-Bas est encadrée par d'importantes mesures de sécurité, est arrivé vers 10H00 (08H00 GMT) au siège de la Cour à La Haye, a observé un correspondant de l'AFP.

Vêtu de ses vêtements verts habituels, flanqué de plusieurs membres de son staff portant des tenues de combat, le président ukrainien a été accueilli par le président de la juridiction, Piotr Hofmanski, et d'autres responsables de haut rang.

Un drapeau ukrainien avait été hissé à côté de l'étendard de la CPI.
"C'est tellement excitant de le voir ! J'espère qu'il ira à l'intérieur et leur dira que cette guerre doit cesser", a déclaré à l'AFP Zlata, 12 ans, qui faisait partie d'une famille de trois Ukrainiens se tenant debout à proximité des médias, tandis qu'un de ses proches essuyait des larmes sur ses joues.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News