Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Généralisation de la couverture médicale : L’UE accompagne le Maroc


Rédigé par W. S. le Jeudi 5 Août 2021



Dans son analyse sur la généralisation de la couverture maladie au Maroc, M. Larbi Jaïdi, Senior Fellow au Policy Center for the New South (PCNS), jette la lumière sur l’appui de l’UE au Maroc. Une partie de cette question est d’ailleurs traitée dans l’entretien ci-contre.

Au-delà de cet appui, il estime qu’« il peut être aussi intéressant de savoir que peuvent nous apporter les expériences européennes dans la couverture médicale ». Ces expériences, dit-il, sont variées, et renvoient à des trajectoires historiques et institutionnelles différenciées. Notamment les systèmes « beveridgiens » (gestion par l’Etat) et les systèmes « bismarkiens » (assurances sociales). Ce qui fait dire à M. Jaïdi qu’« au-delà des convergences et des divergences entre les différents systèmes, l’évolution récente dans un certain nombre de pays européens montre que les systèmes de couverture médicale se caractérisent par une intense activité réformatrice ».

Ce qui témoigne de la préoccupation permanente d’améliorer la régulation de systèmes confrontés aux mêmes enjeux : maîtriser les coûts, améliorer l’efficience, garantir l’égal accès aux soins. Dans ces approches de régulation, les questions de financement, de gestion des régimes spécifiques aux travailleurs indépendants, de digitalisation de l’information et de gouvernance des systèmes sont cruciales. Pour notre interlocuteur, ce sont là quelques questions qui sont revenus au-devant de la scène en cette période de crise pandémique où les régimes ont été secoués dans leurs équilibres fondamentaux.

La réflexion sur les réactions des décideurs pour concevoir les bonnes réponses à la menace de déstabilisation des systèmes de couverture peut être une source d’inspiration pour anticiper les risques qui pourraient perturber le fonctionnement équilibré de notre système universel de couverture maladie en phase de construction.

Refondation de relations partenariales

Pour ce qui est des préalables de cet accompagnement ou de cet appui ? Le Senior Fellow au PCNS est on peut plus clair : « A mon avis, la question ne se pose pas sous forme de préalables. Il s’agit d’assurer à l’appui de l’UE l’atteinte des résultats qu’il se fixe. L’accompagnement de ce projet devrait s’inscrire dans la refondation de relations partenariales équilibrées. Des relations bâties sur la confiance et le respect mutuel. Le Maroc va certainement veiller à ce que les programmes et actions arrêtés d’un commun accord soient en cohérence avec les priorités nationales. L’UE devrait être à l’écoute de la demande marocaine et y répondre dans un esprit de solidarité », relève-t-il.

Concernant la coopération entre l’UE et le Maroc, M. Jaïdi souligne qu’elle a franchi le demi-siècle d’âge si on mesure son parcours depuis le premier accord commercial signé en 1969. Son espérance de vie peut être allongée si elle prend soin de sa santé.

Toutefois, dit-il, cette coopération n’a jamais été un long fleuve tranquille, elle subit les vagues optimistes des flux et celles pessimistes des reflux. Il conclut en ces termes : « la nouvelle politique de voisinage de l’UE ouvre des perspectives d’un réchauffement des relations dans un contexte qui reste néanmoins traversé par des tensions dans les relations bilatérales avec des capitales européennes et non des moindres ».
 

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc