L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

GME : La Razon s'interroge sur l'utilité de la coopération avec un régime algérien peu crédible


Rédigé par Anass Machloukh le Vendredi 5 Novembre 2021

L'Algérie semble prendre en otage l'Espagne dans son acharnement contre le Maroc, en coupant l'approvisionnement de l'Europe en gaz par le gazoduc qui passe par le Royaume. L'Espagne aurait donc tort de parier sur un régime présomptueux, précise le journal espagnol La Razon qui qualifie le pari du gouvernement de Pedro Sanchez de "décision incohérente, néfaste et coûteuse".




Dans un article intitulé "Erreurs stratégiques de l'Espagne au Maghreb", le média ibérique, connu pour ses révélations exclusives sur l'affaire Brahim Ghali, s'est interrogé sur l'attitude incompréhensible du gouvernement espagnol de centre-gauche qui a préféré ces derniers mois, axer sa politique maghrébine sur une nouvelle coalition avec l'Algérie, malgré le partenariat fort et mutuellement bénéfique qui le lie au Maroc. "Sur la base d'approches dépassées et sous l'influence de certaines forces obscures anti marocaines persistantes, l'Espagne semble désormais axer sa politique maghrébine sur une nouvelle coalition avec l'Algérie", explique le papier signé Natalia Cuadros, ajoutant que ce "revirement est une option coûteuse pour l'Espagne et ses intérêts." Sans aucun doute, l'Espagne paiera le prix de cette décision inappropriée", poursuit la même source. 

La Razon s'est interrogé sur la crédibilité du régime algérien  qui a montré qu'il n'est pas digne de confiance dans l'affaire du gazoduc Maghreb-Europe. Le quotidien espagnol a expliqué que "l'Espagne avait mis sa sécurité énergétique entre les mains de l'Algérie, dont l'imprévisibilité  en fait un partenaire peu fiable, compromettant ainsi sa compétitivité économique et affaiblissant le pouvoir d'achat des Espagnols".

Pour le quotidien espagnol, durant les quinze dernières années, le partenariat maroco-espagnol a été bénéfique pour Madrid dans tous les domaines, en témoigne la place qu'occupe Madrid en tant que premier partenaire commercial de Rabat et la réussite de la coopération migratoire. Pourtant, le gouvernement espagnol a fait le choix équivoque de se rapprocher  avec Alger, qui a eu des conséquences fâcheuses. La Razon en a cité quelques exemples tels que l'Affaire Brahim Ghali qui a "terni" l'image de l'Espagne. Le gouvernement espagnol s'est compromis lui-même en accueillant sur son sol un criminel de guerre avec de faux papiers diplomatiques et ce, par la complicité de hauts responsables au sommet de l'Etat.

Par ailleurs, La Razon a dénoncé l'attitude de l'élite médiatique espagnole qui a préféré stigmatiser le Maroc, lors de la crise migratoire de Sebta, tout en faisant preuve d'une « complaisance étonnante face à l'Algérie, malgré l'augmentation des migrants en provenance de ce pays ». 

Rappelons que l'affaire Brahim Ghali a failli provoquer des conséquences irréversibles dans les relations entre le Maroc et l'Espagne, une crise sans précédent s'était déclenchée avant qu'elle ne soit réglée grâce à la sagesse des deux pays qui se sont finalement réconciliés.    
 








🔴 Top News










 
Other