Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Football : La recommandation de la FIFA et l’obligation de la FRMF


Rédigé par Rachid MADANI le Dimanche 19 Juillet 2020

Expiration des contrats des footballeurs et l’appel à prendre en compte la situation sans précédent que traversent le monde et le sport



Football : La recommandation de la FIFA et l’obligation de la FRMF
Entre la participation obligatoire des joueurs exerçant en Ligue professionnelle jusqu’à la fin de la saison sportive, ou le « gel » de leur participation aux entraînements et aux matches de l’équipe après la date du 30 juin dernier, les interprétations des recommandations de la FIFA, qui a tenté de mettre en place des contrôles spécifiques pour gérer une étape sans précédent, ont menacé le football mondial et les clubs de «crise cardiaque».

L’opposition des joueurs et leurs agents

À un moment où la FRMF a souligné, de manière non officielle et à travers des déclarations distinctes de ses membres, que les footballeurs marocains, dont les contrats se sont terminés le 30 juin dernier, doivent rester dans leur club, sous prétexte que le contrat type basé sur la loi 30.09 sur l’éducation physique contient des clauses de circonstances atténuantes à respecter. Quant aux joueurs et leurs agents, ils ont déjà manifesté leur opposition, considérant que les contrats signés expirent bel et bien à une date précise, et qu’il n’y a aucune raison valable de continuer avec l’équipe, à moins qu’il y ait une entente préalable en sauvant les intérêts financiers et en garantissant la prolongation de l’assurance. A vrai dire, les compagnies qui assurent la santé du footballeur et qui couvrent tous les incidents surgissant (blessures, fractures, incapacités…) ne peuvent courir les risques de ses clients au-delà du 30 juin. A ce sujet, les agents des joueurs ont déclaré à la presse qu’ils n’avaient été consultés par la FRMF. A quelques jours de la reprise du championnat, aucun communiqué émanant de Fouzi Lekjaâ ou de Naciri n’a été publié.

La FRMF insiste sur la prolongation des contrats

Hassan Filali, président du Comité des lois et règlements de la Fédération Royale Marocaine de Football, explique que les joueurs qui pratiquent dans la Ligue professionnelle marocaine sont obligés de continuer dans leurs clubs jusqu’à la fin de la compétition le 13 septembre prochain. Il insiste sur les recommandations de la Fédération internationale de football qui sont claires et il en a personnellement discuté avec le président de la commission de recours et le président de la commission des litiges et 5 juges, soulignant que le « contrat type » indique dans la clause « durée du contrat » que la fin du championnat est le 30 juin et il est bien mentionné : « Le premier et le dernier match de la ligue ».

Quel rôle pour les agents de joueurs ?

Un agent de joueurs certifié, a vivement critiqué le «silence» qui domine la scène du football au Maroc, concernant l’interaction de la Fédération Royale Marocaine de Football avec les recommandations de la Fédération internationale pour le jeu, ajoutant que la Fédération invite les joueurs à continuer avec leurs clubs malgré la fin de leurs contrats en 30 juin. Il pense que les clubs devraient prolonger formellement les contrats de leurs joueurs, en leur garantissant leurs droits et en les protégeant en cas de blessures graves pouvant affecter le reste de leur parcours sur le terrain de football. Il a donné de nombreux exemples aux joueurs des différents clubs, qui sont partis immédiatement après la fin des dates spécifiées dans les contrats, ou ont négocié pour une prolongation de deux ou trois mois, considérant qu’obliger les joueurs de la ligue marocaine à achever la ligue sans les protéger du côté juridique et financier, est incompréhensible. Il appelle à une intervention urgente.

Enquête réalisée par Rachid MADANI 

Repère

Les joueurs «en proie» au mystère
Un certain nombre de joueurs de la ligue marocaine dans leur communication avec la presse ont exprimé leur mécontentement face au flou de la scène concernant leur statut juridique dans les clubs dans lesquels ils pratiquent, d’autant plus que la FRMF n’a publié aucune communication ou orientation officielle expliquant aux joueurs les étapes à suivre dans cette saison spéciale. . Certains joueurs de la ligue, qui ont demandé que leur nom ne soit pas inclus, ont indiqué que leur statut juridique est encore vague, malgré les déclarations de responsables fédéraux aux médias nationaux, soulignant en même temps qu’un grand nombre de joueurs de différentes ligues ont quitté leur club après le 30 juin malgré la reprise des compétitions. Les joueurs ont critiqué la mauvaise communication avec eux par le biais de la Ligue de football ou de la Ligue professionnelle, sachant que Mohamed Al-Nahiri, le footballeur du Wydad, avait refusé de terminer la saison de football avec son équipe, affirmant que le contrat qu’il avait signé avec «l’équipe rouge» avait pris fin.