L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Florona/quatrième dose : Azeddine Ibrahimi fait le point


Rédigé par Kawtar CHAAT le Lundi 10 Janvier 2022

Critiquant les intimidations qui ont accompagné la découverte du variant "Florona", le professeur Azeddine Ibrahimi, membre du Comité national scientifique et technique du Covid-19 a expliqué que l'infection par deux virus respiratoires se produit depuis des décennies, et a toujours entraîné des infections associées au système respiratoire.



Florona/quatrième dose : Azeddine Ibrahimi fait le point
Ces derniers jours, le Maroc, à l'instar d'autres pays dans le monde, a assisté à la coexistence chez une même personne de deux virus, le virus de la grippe et le SRAS-CoV-2, un phénomène suscitant des inquiétudes croissantes. Avons-nous, une fois de plus ; fait trop de bruit pour pas grand-chose ?
 
Avant de tirer la sonnette d'alarme, il faut savoir qu'il s'agit simplement d'un autre phénomène qui se produit et qui s'est produit beaucoup plus fréquemment que nous ne le pensons avant la pandémie. « Ce n'est ni la première ni la dernière fois que l'infection par le virus de la grippe et le Coronavirus coïncideront, ces cas sont signalés depuis début 2020 », indique Azeddine Ibrahimi.
 
Ibrahimi a souligné qu'il est scientifiquement connu que ces deux virus ne donnent pas un virus « hybride » ou un mélange de grippe et du Covid-19, malgré la possibilité de provoquer une infection articulaire qui peut infecter la même personne en même temps.

Concernant le variant « Deltacron », le membre du comité scientifique a souligné que les explications relayées jusqu'à présent ne sont que des suppositions, et qu'il faut attendre quelques jours jusqu'à ce que la vision devienne claire.

Le professeur a également relevé qu'on ne peut pas parler d'une quatrième dose du vaccin anti-Covid, notant que le comité est toujours en train d'établir un protocole de vaccination basé sur deux doses plus la dose de rappel.

S'agissant de l'apparition de variants Omicron, l'expert a estimé que « cela va de soi, car tout le monde sait aujourd'hui que de nouveaux mutagènes peuvent survenir et changer l'équation ».
 

 








🔴 Top News










 
Other