L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Facebook : Nouveau mode de synchronisation performant et rapide


Rédigé par Mariem LEMRAJNI le Mardi 22 Novembre 2022

Facebook aspire à reléguer le lag réseau en relique de l’histoire, en déclinant un mode de synchronisation de ses différents serveurs à travers le monde pour offrir une expérience plus fluide aux internautes.



Meta, maison mère de Facebook, a déclaré vouloir transformer le protocole de synchronisation de ses serveurs pour améliorer l’expérience des utilisateurs à travers le monde, dans un billet de blog posté le 21 novembre 2022. Aujourd’hui, le constat est clair, Facebook domine globalement les autres réseaux sociaux, et ambitionne de réaliser une synchronisation à la nanoseconde. Facebook et Meta vont donc basculer sur un nouveau protocole de synchronisation, baptisé PTP (Precision Time Protocol).

Une grande majorité des appareils connectés à Internet aujourd’hui, utilisent le protocole NTP (Network Time Protocol) pour synchroniser leur horloge interne. Cette synchronisation entre serveurs et machines est capitale pour permettre aux ordinateurs d’afficher simultanément les informations souhaitées.

Dans ce sens, Meta a expliqué que l’envoi d’un message instantané est très dépendant d’une bonne synchronisation. “Pensez à quelque chose d’aussi courant que l’envoi d’un message sur Messenger. Grâce à la synchronisation du réseau, quelqu’un peut envoyer un message à un ami à l’autre bout du monde et le voir apparaître en temps réel. Cela ne peut pas se produire si la synchronisation entre les serveurs n’est pas correcte” a-t-elle souligné.

D’ailleurs, force est de constater que chaque internaute qui a déjà joué à un jeu en ligne avec une connexion médiocre sait que l’expérience est fortement déplaisante, car plus une information met du temps à parvenir à un serveur, plus le délai avant son exécution est long.

L’expansion du PTP va donc révolutionner le marché puisqu’il dispose d’un avantage de taille par rapport au NTP. Il est capable de synchroniser différentes machines avec une précision proche de la nanoseconde (un millionième de seconde), là où le NTP est limité à la milliseconde (un millième de seconde).

A cet effet, Meta a détaillé les avantages de sa fonctionnalité pour l’introduire aux internautes: “Des fonctions telles que la messagerie, la vidéoconférence, les jeux en ligne et même la mise à jour ou la suppression de contenu reposent sur une synchronisation exacte entre plusieurs serveurs, parfois même entre plusieurs centres de données, expliquent Ahmad Byagowi et Oleg Obleukhov, deux ingénieurs de Facebook. Plus il y a de serveurs, plus la synchronisation est importante.

Si un seul serveur est mal synchronisé avec les autres, cela peut entraîner des ralentissements et des erreurs notables”, a-t-elle indiqué. Dans le même sillage, ce protocole imaginé dès 2001 est aujourd’hui largement utilisé par les opérateurs réseau, très soucieux de la synchronisation. Néanmoins, le déployer à l’échelle de Facebook reste un défi à relever, tant l’entreprise a des serveurs à synchroniser partout dans le monde.

Pour Mark Zukerberg, le metaverse représente le futur de l’Internet et symbolise mieux les activités de son groupe. Il veut mettre en avant ses investissements pour contribuer à son développement et ne compte pas prendre des risques avant de cogiter et faire une étude du marché.

La société compte donc revoir en profondeur le fonctionnement de son réseau pour opérer la bascule. Enfin, il faut préciser que le travail des équipes de Meta est disponible en open source pour de nouvelles surprises.



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News