L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Espagne: nouvelles poursuites contre Shakira pour irrégularités fiscales


Rédigé par L'Opinion avec AFP Jeudi 20 Juillet 2023

La justice espagnole a entamé de nouvelles poursuites pour irrégularités fiscales en 2018 à l'encontre de la chanteuse colombienne Shakira, qui doit déjà être jugée dans les prochains mois pour une fraude entre 2012 et 2014.



 
 
"Le tribunal d'Esplugues de Llobregat a ouvert une procédure après la plainte déposée par le parquet contre la chanteuse Shakira pour deux délits présumés contre le Trésor public concernant l'impôt sur le revenu et l'impôt sur la fortune en 2018", a indiqué jeudi le tribunal supérieur de Catalogne dans un communiqué.
 
Dans un communiqué transmis à l'AFP, l'entourage de l'artiste, qui après plusieurs années passées en Espagne réside désormais à Miami, a insisté sur son innocence, assurant que la chanteuse n'avait pas encore été officiellement informée de cette nouvelle affaire.
 
"Encore une fois, comme c'est le cas depuis toutes ces années, c'est par les médias que la chanteuse a appris le lancement de cette procédure, qui met en lumière la pression médiatique et réputationnelle à laquelles elle est soumise", ont déclaré ses représentants.
 
"Shakira a toujours agi dans le respect de la loi et sous les conseils des meilleurs experts fiscalistes", ont-ils insisté, ajoutant que la chanteuse "se concentre désormais sur sa vie artistique à Miami et se montre sereine et confiante quant à l'issue des ces poursuites fiscales".
 
Déjà accusée d'avoir soustrait 14,5 millions d'euros au fisc espagnol entre 2012 et 2014, la star sera jugée pour ce premier volet par un tribunal de Barcelone, probablement à partir de novembre.
 
Le parquet accuse la chanteuse aux plus de 60 millions d'albums vendus de ne pas avoir déclaré une grande partie de ses revenus provenant de ses tournées à l'étranger pendant la période 2012-2014 alors qu'elle vivait en Espagne plus de 183 jours par an, seuil à partir duquel il est obligatoire de déclarer sa résidence fiscale dans le pays.
 
Selon l'accusation, Shakira vivait en Espagne depuis 2011, année au cours de laquelle sa relation avec le footballeur du FC Barcelone Gerard Piqué a été rendue publique, mais avait maintenu sa résidence fiscale aux îles Bahamas, considérées comme un paradis fiscal, jusqu'en 2015.
 
Le parquet requiert à son encontre plus de huit ans de prison et une amende avoisinant les 24 millions d'euros.
 
L'artiste de 46 ans, célèbre pour ses succès internationaux tels que "Hips don't Lie", "Whenever, Wherever" ou encore "Waka Waka", a toujours nié ces accusations et affirmé qu'elle était continuellement en déplacement en raison de sa profession.
 
Dans une interview au magazine ELLE en septembre, la chanteuse estimait "ne rien devoir" au fisc et que "ces accusations sont fausses".
 
"Les autorités fiscales ont vu que j'étais en couple avec un citoyen espagnol et ont commencé à saliver. Il est clair qu'ils voulaient cet argent coûte que coûte", avait-elle ajouté.
 
La vie privée de la Colombienne est revenue sur le devant de la scène en juin 2022 lorsqu'elle s'est séparée de l'ancien footballeur du Barça Gerard Piqué avec qui elle était en couple depuis plus de dix ans et avec qui elle a eu deux enfants.
 
Après être parvenue à un accord sur la garde de leurs enfants, Shakira a déménagé avec eux à Miami.
 
"Je m'étais installée à Barcelone pour donner une stabilité à mes enfants, celle-là même que nous cherchons à présent dans un autre endroit du monde, près de la famille, des amis et de la mer", écrivait-elle en avril sur Instagram, lors de l'annonce de son départ d'Espagne.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News