Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Entreprenariat : L’appel de détresse des TPE-PME au futur gouvernement


Rédigé par A. CHANNAJE le Mercredi 15 Septembre 2021

Face à la situation économique de plus en plus difficile pour les TPE et PME, la Confédération marocaine des TPE et PME interpelle le futur gouvernement pour venir en aide à ces structures menacées de faillites en série, en raison de la crise économique engendrée par la pandémie de la Covid-19.



« Nous espérons que le nouveau gouvernement sera attentif aux préoccupations des TPE-PME et auto-entrepreneurs, et ouvrira avec notre confédération un processus de dialogue permanent, afin de résoudre les graves contraintes dont souffrent ces structures, et qui restent à ce jour non résolues », souligne Abdellah EL FERGUI, président de la Confédération, dans un communiqué. 

Des contraintes qui sont liées essentiellement à l’accès au financement, aux commandes publiques et au foncier, à la protection juridique des TPE-PME sous-traitantes, à l’accès à l’information, etc.

Il fait savoir, par ailleurs, que la Confédération a ouvert, dès avril 2017, un dialogue soutenu avec l’ancien chef du gouvernement pour défendre les intérêts des TPE-PME et auto-entrepreneurs. « Ceci nous a permis de réaliser quelques acquis, comme l’augmentation du plafond du microcrédit de 50.000 DH à 150.000 DH, la classification des entreprises du bâtiment dans les régions au lieu de Rabat, l’unification des classements des entreprises relevant de divers ministères, l’amnistie fiscale de 2018 et 2019, pour ne citer que ceux-là ». Néanmoins, d’après lui, ces réalisations restent insuffisantes par rapport aux propositions formulées durant les quatre dernières années à l’occasion des projets de Loi de Finances.

Un plan d’urgence spécifique pour sauver les TPE-PME

« Nous réitérons notre appel pour un plan d’urgence spécifique destiné à sauver les TPE-PME dont la survie est aujourd’hui menacée », indique M. EL FERGUI.

M. El Fergui fait savoir, par la suite, que  « la Confédération Marocaine des TPE-PME exprime sa grande gratitude à tous les citoyens qui ont été impliqués dans ce processus démocratique. Elle salue particulièrement les efforts des cadres de l'administration territoriale qui ont mobilisé les capacités logistiques et matérielles nécessaires, et garanti une atmosphère générale propice à la conduite de ce scrutin, en dépit de ce contexte sanitaire difficile.

Selon le Haut-commissariat au Plan (HCP), la sphère entrepreneuriale est dominée par la Très petite et moyenne entreprise (TPME). Ces unités représentent 93% de l’ensemble des entreprises au niveau national. 64% de ces entités sont des Très petites entreprises (TPE) alors que 29% autres sont des PME. Les grandes entreprises, pour leur part, ne représentent que 7% du tissu entrepreneurial. Ces chiffres démontrent la prépondérance des petites structures entrepreneuriales dans l’économie marocaine. 
 
A. CHANNAJE