Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Covid-19 : Le FMA accorde un prêt de 211 millions de dollars au Maroc


Rédigé par A.C le Dimanche 7 Juin 2020

Le Fonds monétaire arabe octroie un prêt au Maroc pour soutenir un programme de réforme des finances publiques face aux circonstances actuelles.



Dans le cadre de la facilité d'ajustement structurel, le Fonds monétaire arabe (FMA) accorde au Maroc un nouveau prêt d'un montant d'environ 211 millions de dollars, pour soutenir un programme de réforme des finances publiques face aux circonstances actuelles.  

« Le Fonds monétaire arabe (FMA) tient à soutenir les efforts de ses pays membres pour mettre en œuvre des réformes économiques, financières et structurelles, face à divers défis, à travers un certain nombre de moyens, notamment le financement des besoins de la balance des paiements et des budgets publics , et le financement du commerce », souligne l’institution dans un communiqué.

« Le Fonds avait récemment accordé un prêt automatique au Royaume, d'un montant d'environ 127 millions de dollars. L'accord de prêt a été signé le 7 mai 2020 et le montant du prêt a été retiré le 20 mai 2020 afin de soutenir la situation financière extérieure du Royaume et de répondre aux besoins d'urgence », ajoute la même source.

Le FMA tient également à apporter un soutien financier et technique à ses pays membres au cours de cette période notamment, à la lumière des évolutions liées au COVID-19 et des répercussions économiques et financières qui en découlent sous différents aspects. L'aide du FMA à cet égard vient soutenir les efforts de réforme des pays membres et les mesures qu'ils prennent pour stimuler l'économie et fournir des liquidités afin de contenir les effets négatifs de l'épidémie virale, est-il souligné.

Le FMA note, enfin qu’il effectue  actuellement les demandes de financement des autres pays membres et traite les demandes par le biais de procédures rapides. Objectif : apporter un accompagnement dans les meilleurs délais afin que les pays membres emprunteurs puissent répondre aux besoins de financement et améliorer leur situation financière pour faire face aux différents défis, surtout en ces temps.

  


Dans la même rubrique :
< >