Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Coopération Maroc-USA : Un accord d’investissement américain dans le secteur automobile au Maroc


Rédigé par Hajar LEBABI le Mardi 15 Décembre 2020

Le groupe américain Adient, spécialisé dans les pièces de première monte, a décidé de réaliser un investissement de 15,5 millions d’euros dans le secteur automobile au Maroc.



Coopération Maroc-USA : Un accord d’investissement américain dans le secteur automobile au Maroc
Un protocole d’accord relatif à cet investissement a été signé, lundi, par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, et Michel Berthelin, directeur général adjoint de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique du groupe américain.

Dans un communiqué, le ministère de l’Industrie a confirmé que, grâce à cet accord, le constructeur américain de première monte et leader mondial de la branche des sièges automobiles, vise à renforcer ses activités au Maroc, notamment à travers un important programme d’investissement, qui consiste en la création d’une nouvelle usine de production des housses de siège voiture, au profit de ses clients: PSA, VW et Toyota.

Cette usine sera achevée sur un terrain de 24.500 mètres carrés, situé dans la zone industrielle de Kénitra, et un investissement de 15,5 millions d’euros lui sera alloué. Il permettra la création de 1600 emplois et un chiffre d’affaires à l’exportation d’une valeur de 60 millions d’euros et jusqu’à 750.000 voitures.

Un accord à long terme
Cet accord comprend le lancement d’un dispositif industriel pour les fournisseurs, qui vise à développer la chaîne de valeur du secteur automobile au Maroc. Il confirme ainsi l’intention du groupe d’implanter de nouvelles activités au Maroc, notamment celles des appuie-têtes et des accoudoirs.

Le constructeur américain compte également créer un centre technique et d’ingénierie au Maroc pour développer et concevoir deshousses de siège.  

Ce centre technique, premier du genre au Maroc, créera 50 postes d’ingénieurs.

À cet égard, Elalamy a déclaré que «cet investissement reflète la confiance accordée par les investisseurs mondiaux au Maroc, qui s’est positionné comme une plateforme de production et d’exportation d’équipements et de voitures», soulignant que cela permettra d’améliorer le niveau du secteur automobile.

Ces projets s’inscrivent dans la stratégie à long terme du Groupe Adient au Maroc, qui a pour objectif de renforcer la compétitivité de l’offre marocaine et la qualité de ses ressources humaines.

De son côté, le président de la société américaine, Michel Berthelin, a déclaré que «et accord stimulera notre expansion ambitieuse dans la production des housses de siège et le développement des compétences techniques associées. Le Maroc, outre sa situation géographique favorable, se caractérise également par une main-d’œuvre énergique, qui a bénéficié d’une formation de qualité.

Pour rappel, la présence du Groupe Adient au Maroc remonte à 2018 avec l’ouverture de sa première usine dans l’«Atlantic Free Zone» de Kéntira, qui a nécessité un investissement de 150 millions de dirhams et l’emploi de 245 personnes à ce jour. L’usine, qui est la première succursale du Groupe Adient en Afrique du Nord et qui s’appelle «Lamination Automotive Fabrics», est spécialisée dans le traitement des tissus de siège auto et fournit des équipementiers tels que Renault, PSA, Opel, BMW et Nissan.

Hajar LEBABI