Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Communiqué mensonger/re-confinement : la BNPJ à Casablanca chargée d’ouvrir une enquête


Rédigé par La rédaction le Dimanche 1 Novembre 2020

La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) à Casablanca a été chargée d’ouvrir une enquête sur les tenants et aboutissants au sujet du communiqué mensonger véhiculé, et qui prétend la tenue ce dimanche d’un Conseil de gouvernement consacré à l’approbation d’un reconfinement total sur l’ensemble du territoire du Royaume en vue de faire face au Covid 19, à partir du lundi.



Communiqué mensonger/re-confinement : la BNPJ à Casablanca chargée d’ouvrir une enquête
Cette enquête intervient à la suite de la diffusion du communiqué, publié ce dimanche par le département du Chef du gouvernement, qui a démenti le contenu du communiqué fallacieux, précise le procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Rabat. En effet, le Chef du gouvernement avait indiqué plus tôt dans sa page Facebook, que le communiqué prétendant la tenue d’un Conseil du gouvernement pour l’adoption d’un reconfinement au niveau de l’ensemble du territoire national est "faux, infondé et monté de toutes pièces". 

Dans une déclaration à la presse, Saad Dine El Otmani a déclaré avoir été "surpris par ce faux communiqué et les fausses informations qu'il contient", assurant que "toutes les informations nécessaires et les décisions seront communiquées de manière officielle et publiées par les médias officiels". Après avoir indiqué que plusieurs pays ont annoncé une deuxième vague avec un impact sur les plans épidémiologique, économique et social, le Chef de l'exécutif a qualifié d'"inquiétante" la situation épidémiologique actuelle, faisant savoir que cette dernière fait l’objet d’une évaluation hebdomadaire qui définit les décisions à prendre.

Par ailleurs, il a souligné que les décisions que nous communiquons sont prises par des comités scientifiques de veille et de suivi de la situation épidémiologique, relevant que l'engagement des citoyens permettra de maîtriser l'épidémie et réduire le nombre des cas positifs, des cas critiques et des cas de décès.

Cela dit, les résultats de cette enquête permettront d’établir les effets juridiques, conclut le procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Rabat