Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

CSPJ : Une formation en "protection pénale des enfants" dédiée aux juges


Rédigé par Achraf EL OUAD le Mardi 13 Juillet 2021

Afin de garantir une ‘’protection pénale des enfants’’, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) organise un cycle de formation au profit des juges des mineurs et des magistrats du parquet en charge des mineurs.



Présidée par le président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui, une cérémonie inaugurale a été organisée lundi 12 juillet à l’occasion du lancement d’un cycle de formations régionales destiné aux juges des mineurs et magistrats du parquet en charge des mineurs.

Ce cycle, organisé par le CSPJ en partenariat avec la présidence du Ministère public et en collaboration avec l’UNICEF, est mis en place sous le thème ‘’La protection pénale des enfants entre aspects juridiques et contraintes structurelles’’.

Ce programme de formation a pour objectif la création d’une dynamique nationale capable de renforcer les compétences des 500 juges et magistrats en charge des mineurs exerçant dans les différentes Chambres d’appel du Royaume. Il vise également à approfondir leurs approches et connaissances sur des thématiques se rapportant aux droits de l’enfant et à développer leurs compétences gestionnaires en matière de droit des mineurs dans le cadre de la Loi marocaine et des conventions internationales pour la protection des enfants.

Le président délégué du CSPJ, Mohamed Abdennabaoui, a souligné que ce cycle de formation est le résultat d’une énorme volonté de développer et de réformer le système judiciaire, expliquant que le rapport général de la Commission spéciale sur le modèle de développement accorde une importance primordiale à la protection juridique de l’enfant contre toute forme de violence, à son éducation, à sa santé et à son épanouissement.

Dans le même sens, il a félicité le corps judiciaire en charge des mineurs pour ses efforts, sa responsabilité et son professionnalisme vis-à-vis des délits commis sur ou par des mineurs.

Pour sa part, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation et président du Ministère public, El Hassan Daki, a insisté sur l'importance capitale de ce programme de formation pour les magistrats vu le grand intérêt que portent la Constitution et la législation nationale à  la question des droits de l’enfant.

"La protection des droits des enfants est une pierre angulaire du développement global de toute Nation’’, a relevé M. Daki, notant que le Royaume a harmonisé son système juridique avec les conventions internationales en vigueur, basées sur la préservation de l’intérêt supérieur de l’enfant. Il a ajouté que ‘’le Ministère public veille au respect de ces droits à travers l’écoute, l'accueil et l’assistance des enfants par des magistrats du parquet en charge des mineurs et des assistantes sociales".

Toujours dans l’ordre des interventions, la représentante de l'UNICEF au Maroc, Giovanna Barberis, a salué l’organisation de cette session de formation au profit des magistrats en charge des enfants, mettant l’accent sur l’importance de l’approche "holistique et multisectorielle" pour la protection pénale des enfants.

Cette cérémonie a été conclue par la signature d’un mémorandum d’entente entre le CSPJ et l’UNICEF en vue de promouvoir les liens de partenariats et de collaboration entre les deux instances.
 
Achraf EL OUAD