L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

CNDH : Vers l’institutionnalisation de la bioéthique au Royaume


Rédigé par Yassine Elalami Dimanche 4 Décembre 2022

Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), a organisé le séminaire national sur « le cadre législatif national face aux enjeux éthiques et de droits humains dans la santé et la recherche biomédicale ».



CNDH : Vers l’institutionnalisation de la bioéthique au Royaume
Conscient des enjeux de la bioéthique en lien avec l’exercice des droits humains, le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) s’est réuni, ce samedi 3 décembre à Rabat, avec l’ensemble des acteurs concernés par les questions de bioéthique pour une journée de réflexion autour de la thématique : « le cadre législatif national face aux enjeux éthiques et de droits humains dans la santé et la recherche biomédicale ».

Dans le cadre de ce séminaire, qui s’inscrit dans la continuité du travail du CNDH sur l’effectivité du droit à la santé, institutionnels, professionnels de la santé membres des Comités d’éthique, enseignants et chercheurs exerçant dans le public et le privé, organisations de la société civile, etc…  ont débattu des acquis et des contraintes à la lumière d’une analyse du niveau de couverture des principes de bioéthique par les différentes législations en vigueur dans le domaine biomédical et de la santé.

L’objectif étant d’identifier les leviers d’ordre législatif et institutionnel à même de garantir la consécration de la bioéthique dans les pratiques médicales, et dans le domaine de la recherche biomédicale, ainsi qu’au niveau des cursus de formation des professionnels de la santé.

Dans une déclaration à la presse, Amina Bouayach, présidente du Conseil national des droits de l'Homme, a indiqué que « c’est une première concernant le débat sur un thème de la nouvelle génération des Droits de l’Homme et de la Bioéthique, nous sommes conscients au sein de la CNDH de l'importance que revêt cette question, nous nous inscrivons dans un processus met en place et ou y a beaucoup de compétences qui agissent et travaillent sur ce volet ».

« Y a aussi un certain nombre de lois importantes qui régissent, mais nous avons relevé, aujourd’hui, à travers le message du ministre de la Justice, le ministre de la Santé et le professeur El-Alaoui que des décrets sont nécessaires pour la mise en place de la Bioéthique comme règle permanente », a-t-elle ajouté.

Outre les séances plénières, ce séminaire de réflexion a été articulé autour de quatre ateliers thématiques qui ont abordé les différents domaines interpellant les questions de bioéthique, tels que la recherche biomédicale, le don et transplantation d’organe, l’assistance médicale à la procréation, ou encore la protection des personnes atteintes de maladies mentales.




Yassine ELALAMI








🔴 Top News