L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Conso & Web zone

Black Friday : Vraies bonnes affaires ou simple amorce ?


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Samedi 26 Novembre 2022

Le Black Friday est là. Depuis une semaine, les offres promotionnelles envahissent les magasins. Beaucoup attendent ainsi ce jour pour acheter à prix réduit un produit qu’ils lorgnent depuis longtemps. Mais cette opération commerciale suscite également l’intérêt de certains escrocs. Entre sites frauduleux, gonflage des prix, et jeux avec les prix de référence, les dérives sont nombreuses.



Le Black Friday est devenu la première période commerciale de l’année pour la plupart des distributeurs, en magasin mais surtout en ligne. La durée promotionnelle qui s’étend du début novembre au lundi 28 présente cette année d’autant plus d’intérêt pour les consommateurs que l’inflation fait craindre une hausse continue du prix des produits. En cette période d’inflation, attendre les périodes de réduction peut être une bonne idée afin de faire des économies.

Le Black Friday de cette année se tiendra le vendredi 25 novembre, mais se prolongera pendant plusieurs jours. Il se tiendra ainsi également pendant le week-end du 26 et 27 novembre. Les consommateurs espérant préserver leur pouvoir d’achat sont nombreux à se laisser tenter par les promotions du Black Friday. Résultat : plusieurs magasins et plateformes de e-commerce instrumentalisent les envies des consommateurs en usant de fausses promotions en gonflant les prix avant le Black Friday pour par la suite afficher des réductions exceptionnelles.

Cadre légal

Le Black Friday n’est pas encadré au Maroc. « La loi 31-08 relative à la protection du consommateur traite d’une manière timide les soldes. Le phénomène du Black Friday est apparu au Maroc après la promulgation de la loi et le vide juridique permet aux organisateurs de cette activité commerciale d’avoir les mains libres à toutes sortes d’arnaques et de subterfuges pour soutirer l’argent des consommateurs », explique Maroua Youssfi, juriste. Afin d’éviter de se faire avoir, il faut vérifier que les prix rayés sur les fiches des articles correspondent aux prix affichés avant le Black Friday. Il faut également regarder uniquement le prix final, et non les pourcentages de réduction. La fédération marocaine des droits du consommateur a sollicité dans ce sens les autorités compétentes afin d’interdire cette pratique.

À quoi faut-il faire particulièrement attention ?

Lors des journées d’action comme le Black Friday, il ne faut pas se laisser mettre la pression pour acheter, même en cas de prétendues bonnes affaires, et se demander encore plus que d’habitude si l’on a vraiment besoin du produit. De nombreux commerçants travaillent ces jours-là avec des réductions de prix fictives ou de fausses promesses de rabais. De plus, de nombreux fournisseurs tentent d’inciter les chasseurs de bonnes affaires à acheter rapidement en proposant des offres limitées dans le temps ou en prétextant souvent une pénurie de produits.

En fait, il vaut toujours la peine de comparer les prix, idéalement sur au moins deux moteurs de recherche de prix, et même avant le jour de l’action si l’on sait quels produits on veut acheter. Il convient d’être particulièrement prudent et sceptique face aux offres spéciales totalement irréalistes. Une petite recherche sur Internet permet souvent d’éclaircir rapidement la situation et de savoir si le fournisseur ne se cache pas derrière une fausse boutique.

La mise sous pression du potentiel acheteur

Dans le domaine de la vente, exercer une pression sur les potentiels acheteurs constitue une technique répandue. Un vendeur vous signale qu’il reste seulement quelques articles avec une telle promotion, un compte à rebours vous indique que l’offre se termine bientôt, un site vous indique qu’un certain nombre de personnes consulte l’offre en même temps que vous, etc. Durant le Black Friday cette technique est encore plus utilisée et cela parfois à des fins frauduleuses. Un faux site va annoncer une réduction très importante sur un article et va ajouter une pression telle que mentionnée ci-dessus. Le potentiel acheteur aura tendance à précipiter son achat afin de s’assurer d’obtenir le produit en question avec la réduction appliquée.

Dans tous les cas, prenez votre temps avant de procéder à un achat. Il est préférable de passer à côté d’une promotion que de se faire arnaquer ou voler ses données bancaires. Cela vous prendra quelques instants, mais vous pourrez vous éviter de ne jamais voir arriver votre achat ou de vous faire livrer une contrefaçon. Cela est d’autant plus problématique qu’il vous sera impossible d’obtenir un remboursement ou une quelconque réparation.



Meryem EL BARHRASSI



Peut-on échanger ou se faire rembourser un article en promo ?
 
Si vous avez acheté un produit à prix cassé dans un magasin, sachez que ce dernier a le droit de refuser l’échange ou le remboursement, à condition qu’il le signale à ses clients. Le commerçant a tout à fait le droit d’afficher « ni repris, ni échangé ».

En revanche, en cas de vice caché (un défaut non visible en boutique), le vendeur est tenu de remplacer l’article ou de le rembourser. Si vous avez acheté un produit en ligne, vous disposez d’un droit de rétractation de 14 jours à compter de la livraison, même si l’article était en promotion. Vous pouvez retourner le produit au vendeur, sans pénalité. Sur Internet, soyez vigilant. Vous n’êtes pas toujours à l’abri des mauvaises surprises. Cherchez les conditions générales de vente et lisez-les bien, vérifiez que le paiement est sécurisé, faites attention aux faux avis de consommateurs.

 








🔴 Top News