L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Baraka appelle ses départements à rationaliser l’usage de l’eau et de l’électricité


Rédigé par Rime Taybouta le Vendredi 18 Mars 2022

Dans une circulaire adressée aux différents départements du ministère de l'Equipement et de l'Eau, le ministre de l'Equipement et de l'Eau, Nizar Baraka, a appelé à économiser l'eau, l'électricité et les énergies.



Le ministre de l'Equipement et de l'Eau, Nizar Baraka, a appelé l'ensemble des fonctionnaires des différentes directions à être vigilants, en prenant les mesures nécessaires pour rationaliser l'usage de l'eau et réduire la consommation d'électricité et de carburant.

Dans ce cadre, le ministre a également appelé à signaler toute lacune et à suggérer des solutions appropriées à cet égard. Sur cette base, la circulaire indique que « toutes les institutions affiliées au ministère, au niveaux central et régional, doivent adhérer à la rationalisation de l'utilisation de l'eau en empêchant le nettoyage des parties communes et des parkings avec des tuyaux d'eau potable ». Il ajoute qu’il est interdit d’arroser des espaces verts avec de l'eau potable, sans oublier le nettoyage des voitures avec des jets d'eau, ainsi que la rationalisation de l'utilisation de l'eau dans les toilettes publiques.

Electricité et carburant: l'optimisation s'impose.

Concernant la réduction de la consommation d'électricité et de carburant, la note ministérielle a souligné que tous les appareils (ordinateurs, imprimantes et photocopieurs, scanners..) doivent être éteints avant de quitter les lieux de travail.

Il est à noter que l'utilisation des climatiseurs aussi doit être ajustée au minimum possible tout en respectant les normes applicables, puis couper l'alimentation des appareils chaque fois que possible, en prenant soin de recycler les papiers, en plus de mettre l'accent sur la rationalisation de l'utilisation des voitures de service dans le cadre des tâches administratives.

Les directives ministérielles interviennent au moment où le Maroc a connu une pénurie d'eau en raison de la faible pluviométrie, en plus de la hausse continue du coût des ressources énergétiques et de la pression qui en résulte sur les ressources de l'État. Le communiqué ajoute que, conformément aux orientations générales du gouvernement à cet égard, chacun doit invoquer la responsabilité nationale pour contribuer à atténuer les effets négatifs et les répercussions de la rareté de l'eau et des ressources énergétiques.








🔴 Top News