Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

BAM : le crédit au secteur non financier progresse de 5,6% au T3-2020


Rédigé par La rédaction le Jeudi 17 Décembre 2020

Le crédit bancaire au secteur non financier a enregistré un taux d'accroissement annuel de 5,6% au troisième trimestre de 2020, selon Bank Al-Maghrib (BAM).



BAM : le crédit au secteur non financier progresse de 5,6% au T3-2020
Ce taux recouvre une décélération de la progression des prêts accordés aux entreprises privées et aux particuliers, une consolidation de la reprise des concours aux entreprises publiques et une amélioration des crédits aux entrepreneurs individuels, précise BAM dans son rapport sur la politique monétaire, publié à l'issue de la dernière réunion trimestrielle de son Conseil au titre de cette année.

Ainsi, les crédits aux entreprises privées ont augmenté de 8,4% au T3-2020 après 10,1% un trimestre auparavant, suite à des décélérations pour les facilités de trésorerie à 12,1% et les prêts à l'équipement à 3,8%, relève la même source, notant que les prêts destinés à la promotion immobilière se sont accrus de 2,1%. 

Le rapport fait aussi état d'une hausse des concours accordés aux entreprises publiques de 4,9% après 1,3%, reflétant l'accélération de la progression des prêts à l'équipement de 0,7% à 2,5% et l'atténuation de la diminution des facilités de trésorerie de 14,4% à 1,1%.  Le taux d'accroissement des crédits aux entrepreneurs individuels est passé, quant à lui, de 0,7% à 4,4%, recouvrant une accélération du rythme de croissance des facilités de trésorerie de 9,1% à 23,4% et une accentuation de la baisse des prêts à l'équipement de 3,3% à 6,3%.

Par branche d'activité, les données trimestrielles du mois de septembre dernier indiquent notamment des baisses de 3,1% de l'encours du crédit destiné au secteur "Electricité, gaz et eau" et de 9,3% pour les "Industries chimiques et parachimiques".

En outre, le rythme de progression des crédits alloués à la branche "Commerce, réparations automobiles et d’articles domestiques" est revenu de 3,4% à 0,8%.  En revanche, les secteurs les plus impactés par la crise du nouveau coronavirus (covid-19) ont eu un recours plus important au crédit bancaire, souligne BAM, faisant savoir que le rythme d'accroissement des crédits à la branche "Hôtels et restaurants" s'est accéléré de 8,5% à 14,9% et les prêts aux secteurs des "Transports et communication" et du "Bâtiment et travaux publics" ont augmenté respectivement de 2,1% et 1,5%. 

Concernant les prêts aux particuliers, leur progression est revenue de 2,8% à 2,5%, avec une accentuation de 0,1% à 2,4% de la baisse des prêts à la consommation et une légère amélioration de 2,3% à 2,8% de la progression des crédits à l'habitat.  Pour ce qui est des créances en souffrance, BAM fait savoir qu'elles ont augmenté de 13,9% et leur ratio à l'encours du crédit bancaire s'est établi à 8,3%. Ces créances se sont accrues de 11,9% pour les entreprises non financières privées et de 16,4% pour les ménages.