Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Agriculture/Marché national : Suspension des droits de douane sur les importations de blé


Rédigé par Kawtar CHAAT le Mercredi 27 Octobre 2021

Des mesures proactives ont été prises afin de garantir la stabilité des prix des céréales sur le marché national, dont la suspension des droits de douane appliqués à l’importation du blé à partir du 1er novembre prochain. Détails.



Agriculture/Marché national : Suspension des droits de douane sur les importations de blé
Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a annoncé à Rabat, mardi, que des mesures proactives ont été prises afin d’assurer l’approvisionnement du marché national.

En réponse à une question orale sur la nouvelle campagne agricole à la Chambre des Conseillers, le ministre a expliqué que ces mesures consistent à suspendre les droits de douane applicables à l’importation de blé à partir du 1er novembre pour assurer l’approvisionnement du marché national et mettre en place un mécanisme de compensation pour l’importation du blé tendre, si nécessaire, sur la base d’un prix de référence minimum, afin de maintenir la stabilité des prix de la farine.

La pandémie de la Covid-19 continue d’affecter plusieurs secteurs et activités, ce qui impacte négativement les marchés mondiaux et engendre une augmentation des prix de nombreux produits entrant dans la fabrication d’intrants agricoles (semences, engrais et pesticides) ainsi que les coûts de certains services, y compris le fret, indique le ministre, notant que les prix de certains produits peuvent connaître des fluctuations normales vu l’augmentation des prix des matières premières sur les marchés internationaux.

Les bons résultats qui ont été enregistrés dans divers secteurs productifs et la récolte exceptionnelle de céréales qui a été réalisée l’année dernière ont permis de poursuivre l’approvisionnement du marché national dans de bonnes conditions et de maintenir la tendance positive des exportations agricoles vers les différents marchés à l’international, ajoute-t-il, soulignant l’approvisionnement satisfaisant du marché local en produits agricoles et alimentaires de base.

Le ministre a également mis en avant l’amélioration des réserves fourragères qui a permis une baisse des prix des aliments du bétail, ce qui a eu un impact positif sur les activités de production animale et les revenus des éleveurs, notamment en début de campagne agricole.

S’agissant du marché mondial, la hausse des prix des céréales et des matières premières au niveau international résulte, selon le ministre, des mauvaises conditions météorologiques, du lancement simultané de plans de relance économique, et de l’augmentation de la demande mondiale de matières premières, ainsi que les prix de l’énergie qui ont conduit à une augmentation des coûts de transport, de fret et de production.

Au niveau national, le volume des exportations de légumes et de fruits a atteint deux millions de tonnes lors de la dernière campagne, soit une augmentation de 6% par rapport à l’année précédente, fait savoir Sadiki, soulignant que les exportations pour la saison 2021-2022 ont commencé le mois dernier, et les conditions agricoles pour le lancement de cette campagne sont similaires aux conditions de la saison dernière.

Kawtar CHAAT