Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Affaire Ouaddou : Une faille de communication et non un manque de citoyenneté !


Rédigé par A. KITABRI le Lundi 15 Mars 2021



L'affaire Ouaddou doit être traitée sans passion ni émotion. Au début, c'était un simple différend entre un dirigeant et un entraîneur. Elle est devenue affaire « sociétale » et a pris une dimension qui dépasse sa nature.
Du calme SVP ! Personne n'a le droit d'accuser une autre personne de trahison nationale. Une telle accusation est grave et doit être étayée d'arguments juridiquement probants. Accuser Ouddou d'avoir manqué de citoyenneté pour son opinion ou pour une prise de position n'a pas lieu d'être. C'est une accusation infondée et injuste.
Ouaddou a mal communiqué, oui. Ouaddou a manqué de citoyenneté, non.
Au cours du début de la crise pandémique, Ouaddou a été le seul sportif à mettre la main à la poche et à sortir une somme très conséquente virée sur le compte national dédié à la collection des dons et des participations financières pour gérer la crise avec documents à l'appui.
 Aucun footballeur, aucun entraîneur et aucun dirigeant n'a fait pareil quant à la valeur du don. En plus, il a fait parvenir environ un millier de tablettes aux enfants de la région de Tinghir pour les aider à suivre les cours à distance. N'est-ce pas là une grande preuve de citoyenneté.
Cette affaire a été traitée de façon démesurée et injuste de façon émotionnelle. Ouaddou est doublement victime. Il est victime de son caractère trop intransigeant, de sa communication inappropriée mais aussi de toute la campagne injuste dirigée contre sa personne et sa citoyenneté.