Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Adnane, l’enfant disparu, retrouvé mort...son agresseur a été arrêté et la Toile s’enflamme


Rédigé par La rédaction le Samedi 12 Septembre 2020

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont interpellé, vendredi soir, un individu âgé de 24 ans, soupçonné d'homicide volontaire d’Adnane, un enfant tangérois âgé de 11 ans, avec attentat à la pudeur.



Adnane, l’enfant disparu, retrouvé mort...son agresseur a été arrêté et la Toile s’enflamme
Depuis le 7 septembre, les réseaux sociaux étaient enflammés par des appels à témoins pour retrouver le petit Adnane qui était sorti effectuer une course près de chez lui dans le quartier de «Bni Mkada» sans jamais revenir.

Après que ses parents ont alerté la police, les services compétents ont trouvé des enregistrements vidéo qui le montre cheminer dans la rue en compagnie d'un homme portant des lunettes. Cette vidéo s’est propagée comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux dans l'espoir que quelqu'un puisse reconnaître l’homme en question.

Dans la soirée du vendredi, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé son interpellation pour soupçon d'homicide volontaire sur mineur après attentat à la pudeur.
Les recherches et le diagnostic menés par la police judiciaire, appuyée par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont abouti à l'identification du suspect, qui réside près du domicile de la victime, avant qu'il ne soit interpellé et dirigé vers le lieu où il s'est débarrassé de la dépouille, ajoute le communiqué.

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu'il loue dans le même quartier résidentiel, l'a agressée sexuellement et commis l'homicide volontaire, au même jour et à la même heure, avant de procéder à son enterrement aux alentours de son domicile, précise la DGSN.

L’annonce de la police a déclenché un grand bruit sur les réseaux sociaux, certains internautes appellent même à «la peine capitale».

Il convient de noter que le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cet acte criminel, dont l'enfant mineur victime, a été transféré à l'hôpital régional de la ville pour autopsie, selon la DGSN.

  


Dans la même rubrique :
< >