L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

​Israël: Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, annonce sa démission du gouvernement


Rédigé par L'Opinion avec AFP Dimanche 9 Juin 2024

Benny Gantz, membre du cabinet de guerre israélien dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a annoncé dimanche sa démission du gouvernement, après avoir lancé un ultimatum à son rival sur l'après-guerre à Gaza.



"(Benjamin) Netanyahu nous empêche d'avancer vers une réelle victoire. C'est pourquoi nous quittons aujourd'hui le gouvernement d'urgence avec le coeur lourd mais sans regret", a déclaré lors d'une allocution solennelle à la télévision ce rival de M. Netanyahu, appelant le chef du gouvernement à organiser des élections anticipées.

Le Premier ministre lui répondu très rapidement sur le réseau social X:

"Israël est engagé dans une guerre existentielle sur plusieurs fronts. Benny, ce n'est pas le moment d'abandonner la campagne, c'est le moment d'unir nos forces", a exhorté Benjamin Netanyahu.

Dans l'immédiat, cette démission ne devrait pas avoir d'effets sur la coalition gouvernementale emmenée par le Premier ministre. Avec l'appui des formations d'extrême droite, Benjamin Netanyahu détient encore la majorité au Parlement israélien, la Knesset.

Ministre sans portefeuille dans le cadre d'un gouvernement élargi après l'attaque du Hamas le 7 octobre qui a déclenché la guerre en cours à Gaza, Benny Gantz, chef du parti de l'Union nationale (centre), avait lancé le 18 mai un ultimatum à M. Netanyahu.

Il exigeait l'adoption par le cabinet de guerre d'un "plan d'action" sur la question de l'après-guerre dans la bande de Gaza, faute de quoi il se verrait "contraint de démissionner du gouvernement".

Peu après cette annonce, le ministre d'extrême droite Itamar Ben Gvir a exigé d'entrer au cabinet de guerre.

Il y a quelques jours, Benny Gantz avait estimé que le retour des otages retenus à Gaza était une "priorité".

Prévue samedi soir, la conférence de presse de M. Gants avait été annulée après l'annonce de la libération de quatre otages israéliens lors d'une opération militaire dans le centre de la bande de Gaza. Selon le ministère de la Santé du gouvernement de ce territoire palestinien, dirigé par le Hamas, au moins 274 personnes ont été tuées.

"Il reste beaucoup d'otages que nous n'avons pas réussi à ramener à la maison. C'est aussi ma responsabilité", a déploré Benny Gantz lors de sa déclaration télévisée dimanche soir.

Cet ancien chef de l'armée israélienne fait figure de favori pour former une coalition en cas de chute du gouvernement Netanyahu et d'élections anticipées.

La guerre à Gaza a été déclenchée par une attaque inédite du Hamas le 7 octobre dans le sud d'Israël qui a entraîné la mort de 1.194 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles.

Lors de cette attaque, 251 personnes ont été emmenées comme otages. 116 d'entre eux sont toujours retenus à Gaza, dont 41 morts, selon l'armée israélienne.

En réponse à l'attaque du 7 octobre, l'armée israélienne a lancé une vaste offensive dans le petit territoire côtier. Au moins 37.084 Palestiniens, en majorité des civils, y ont été tués, selon le ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News